Le mystère des "cercles de fées" sous-marins enfin résolu

03/02/14 à 14:23 - Mise à jour à 14:23

Source: Le Vif

Les bombes de la Seconde Guerre mondiale, les fées et les extraterrestres n'y sont pour rien. Selon des biologistes, les mystérieux cercles aperçus en mer Baltique seraient causés par une substance toxique.

Le mystère des "cercles de fées" sous-marins enfin résolu

© Image Globe

Ces cercles de zostères marines, dont certains mesurent jusqu'à 15 mètres de large, se rencontrent occasionnellement dans les eaux claires de la Baltique, au large des côtes de l'île danoise de Møn. Ce sont des touristes qui les ont photographiées pour la première fois en 2008, donnant lieu à toutes sortes de théories habituellement réservées aux crop circles.

Cependant, les biologistes Marianne Holmer, de l'Université du Sud du Danemark, et Jens Borum, de l'Université de Copenhague, affirment aujourd'hui que les cercles en question "n'ont rien à voir avec des cratères de bombes ou des traces d'atterrissage de vaisseaux extraterrestres, ni avec les fées, auxquelles on attribuait autrefois l'existence de cercles semblables sur la terre ferme". Les "cercles de fées" ou "ronds de sorcière" visibles dans les pelouses en sont un exemple bien connu".

Selon les deux biologistes, la formation des cercles sous-marins est due à la disposition rayonnante qu'adopte l'herbier de zostères en grandissant et à la vulnérabilité des plantes à certaines substances toxiques. Ils ont en effet détecté, dans la vase entourant les zostères, des taux importants de sulfure, une substance toxique qui se développe naturellement (ou non si des polluants agricoles pénètrent dans l'écosystème) dans les fonds marins riches en calcaire comme celui présent aux larges des côtes de l'île de Møn.

"Plutôt que d'être emportée par les courants, la vase reste piégée dans les feuilles des zostères, ce qui provoque une forte concentration de sulfure au sein de l'herbier", expliquent les biologistes.

Bien qu'elle ressemble à une algue, la zostère est en fait une plante à fleurs. Lorsqu'elle se développe, elle s'épanouit dans toutes les directions, créant un herbier circulaire. Les plantes adultes et saines semblent résister à la présence de sulfure mais ce n'est pas le cas des plantes plus anciennes au centre de l'herbier, qui elles, meurent, ajoutent les deux scientifiques.

"Le résultat donne une remarquable forme de cercle, dont seul le bord survit, comme c'est le cas pour les 'cercles de fées' dans les pelouses", continuent-ils.

Ces derniers sont dus à la présence d'un champignon qui s'étend vers l'extérieur, mais d'autres cercles mystérieux ont longtemps donné du fil à retordre aux scientifiques. C'est le cas des célèbres disques observés en Namibie, qui seraient en fin de compte dus à la présence de termites des sables.

Nos partenaires