Le Belge paie son amende sagement plutôt que de négocier

02/06/10 à 17:00 - Mise à jour à 17:00

Source: Le Vif

Les belges ne veulent pas négocier pour des petites infractions : ils préfèrent plutôt payer. Pourtant, le gouvernement belge a jugé la médiation utile en la rendant obligatoire chez les mineurs.

Le Belge paie son amende sagement plutôt que de négocier

© Thinkstock

En Belgique, on considère qu'une petite infraction est sanctionnée par une amende jusqu'à 250 euros. Mais les citoyens peuvent alléger cette amende en faisant recours à la médiation.

On constate cependant que ce n'est pas toujours le cas. Une étude réalisée sur base des chiffres du Service public de programmation (SPP) Politique des grandes villes montre que la plupart des démarches entreprises par le citoyen pour supprimer son amende se solde par un échec. C'est le cas dans trois quarts des demandes. Ainsi, en 2008-2009, sur les 1668 dossiers introduits, seuls 468 ont eu des résultats positifs. La médiation a été encore moins fructueuse en 2007-2008, puisque seulement une médiation sur cinq a été favorablement reçue. Alors, pourquoi vouloir se compliquer la vie à cause d'une petite infraction, et entamer une médiation jugée compliquée et ne promettant que peu de résultat? Le Belge a choisi: il paie.

Par contre, l'Etat a rendu les démarches de paiement beaucoup plus faciles. Depuis 2005, les petits contrevenants peuvent se présenter dans leur commune et payer simplement leur amende au guichet.

LeVif.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires