L'odeur du bonheur

27/05/15 à 15:01 - Mise à jour à 15:01

De nouvelles études prouvent que l'expérience de bonheur stimulerait la production d'éléments chimiques dans la sueur. Ceux-ci seraient détectables par l'odorat et transmissibles.

L'odeur du bonheur

© istock

Généralement, on estime qu'une personne est heureuse lorsqu'elle sourit ou encore, lorsqu'elle rit aux éclats. Mais peut-on sentir son bonheur ? C'est ce qu'affirment de nouvelles études publiées sur Phys.org.

Lors de l'étude, douze jeunes hommes se sont retrouvés face à plusieurs vidéos illustrant des émotions différentes alors que les chercheurs prélevaient sur eux des échantillons de sueur. Les scientifiques tiennent à préciser qu'aucun de ces hommes n'était drogué, fumeur, alcoolique, n'aimait la nourriture au goût prononcé ou n'entretenait des rapports sexuels réguliers lors de la période de test.

Ces échantillons de sueur ont alors été sentis par 36 jeunes femmes, elles aussi respectant les mêmes conditions que les hommes. Les chercheurs ont alors observé leurs réactions, leurs mimiques faciales. Des femmes ont été sélectionnées pour sentir ces échantillons, car de précédentes études prouvent qu'elles ont un sens de l'odorat plus développé que les hommes. De plus, elles seraient plus réactives aux stimuli émotionnels.

Les scientifiques, en observant les expressions faciales des femmes lors du test, révèlent qu'il y aurait un lien direct entre l'état émotionnel de l'homme qui produit la sueur et celui de la femme qui la sent. Selon le chercheur Gun Semin, cela signifierait que "la sueur produite par quelqu'un d'heureux induit chez la personne qui la sent un état similaire à celui du bonheur". Cela prouverait non seulement que le bonheur a une odeur, mais aussi que cette odeur serait capable de transmettre des émotions à celui ou celle qui la sent.

Les chercheurs doivent encore déterminer quelle est la molécule chimique qui compose l'odeur du bonheur. S'ils y arrivent, peut-être un jour verrons-nous arriver sur le marché des cosmétiques des "parfums bonheur". Mais aussi des thérapies basées sur les odeurs, qui pourraient être développées afin d'aider les personnes sujettes à la dépression ou à l'anxiété.

L.V.

En savoir plus sur:

Nos partenaires