L'ex-femme de Poutine vit en France avec un homme de 20 ans son cadet

13/04/17 à 15:23 - Mise à jour à 14/04/17 à 11:43

Source: De Volkskrant

Depuis que Poutine et son ex-femme ont divorcé, il y a près de quatre ans, c'était le silence radio du côté de Lioudmila. Mais l'ancienne première dame a fait un retour remarqué dans la presse russe.

L'ex-femme de Poutine vit en France avec un homme de 20 ans son cadet

© Reuters

On la voit accompagnée d'un nouveau compagnon plus jeune qu'elle de 20 ans, dans une villa qui coûterait la bagatelle de 6 millions d'euros située près de Biarritz selon le Whashington Post. Au-delà du scandale, une partie de la presse se demande comment le couple a pu se payer une villa si luxueuse.

Selon le site russe Meduza.io, qui travaille depuis la Lettonie, cette villa a été le point de départ d'une enquête sur l'ex-femme de Poutine, âgée de 59 ans et de son nouveau conjoint Artur Ocheretny, 38 ans.

Des rumeurs les disent mariés depuis 2016, mais il n'y a aucun document officiel qui l'atteste. Artur Ocheretny a acheté la villa en 2013, 6 mois après le divorce des Poutine. Depuis le couple s'est lancé dans une rénovation à grands frais de cette villa art déco située à Anglet et entouré d'un parc et qui a une vue plongeante sur l'océan Atlantique.

La grande question selon le site Meduza est de savoir comment ils ont obtenu les millions nécessaires à l'achat de cette propriété qui a une piscine et est entourée d'un golf. Artur Ocheretny est aujourd'hui à la tête d'une ONG le Centre de développement de la communication interpersonnelle, proche de l'ex-femme de Poutine. Cette ONG fonctionne sur base de dons d'entreprises d'État et des bénéfices issus de la vente de livre et de cours qu'elle publie. Ce n'est pourtant pas une poule aux oeufs d'or puisque les salaires de tous les membres y compris celui du directeur fonctionnent avec un budget de 300.000 euros dit de Volkskrant.

Avant d'être à la tête de cette ONG, il était homme d'affaires. Il ne brillait pas vraiment dans le milieu puisque toutes ses entreprises font faillite les unes après les autres. Il a notamment fondé une entreprise de vente de poisson ou une compagnie qui répare les ordis.

L'ex-femme de Poutine ne roulait pas sur l'or non plus puisque, toujours selon le site Medusa reprit par de Volkskrant, elle n'avait que 2000 euros de revenus mensuels avant son divorce. Après son divorce, qui date de juillet 2013, les choses s'arrangent puisqu'elle devient la propriétaire d'une société immobilière. Une société qui louait justement des bureaux à l'ONG d'Ocheretny.

Celle qui fut la femme de Poutine durant trois décennies n'est pas seule en France. Sa fille Katerina Tichonova l'a rejointe. Son mari qu'elle a épousé en 2013 a acheté à Biarritz une villa estimée à 3,5 millions d'euros. Sjamalov est aussi le fils de l'un des meilleurs amis de Poutine et est devenu multimilliardaire depuis ses noces. Une fortune construite grâce à des prêts à très faible intérêt et des milliards reçus à crédit du Fond du bien-être national russe qui est alimenté par les gains crée par l'export du gaz et du pétrole russe. Un fonds qui devait en réalité servir de poire pour la soif pour l'état russe.

Poutine a toujours refusé de parler de sa vie privée. Tout au plus il y a des rumeurs tenaces le disant avec une ancienne gymnaste. Il a seulement avoué qu'il ne se remarierait pas tant que "Lioudmila n'aurait pas retrouvé le bonheur."

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos