Hozana, un réseau social pour les chrétiens

02/03/15 à 16:21 - Mise à jour à 16:20

Profil personnalisé, "Like" et chaines de prières : Hozana offre l'opportunité à chaque chrétien de partager sa foi en développant des rencontres "qui s'inscrivent dans l'éternité".

Hozana, un réseau social pour les chrétiens

La chaine de prières "pour plaire à Marie". © Capture d'écran

Ne dites plus "Like", mais "Amen" : sur hozana.org, c'est en effet par ce dernier que l'on marque son "adhésion" aux messages postés, tels que "Prions pour que nous soyons plus indulgents avec nos frères" ou "Seigneur, aide les chrétiens qui sont persécutés partout dans le monde". Cette fonctionnalité n'est toutefois qu'un court verset du site français, véritable "Bible interactive".

Sur Hozana, l'activité principale consiste à créer des "chaines de prières". Créées librement (mais soumises à validation), elles rassemblent les membres autour d'une même intention : prier pour le carême, le Pape François ou la fidélité. "Plusieurs élus ont manifesté leur désapprobation vis-à-vis de campagnes publicitaires qui encouragent les relations extra-conjugales. Prions pour ces personnes courageuses", propose Théophane, auteur de l'intention "Priez pour la fidélité dans le mariage". À l'heure actuelle, c'est la "Prière pour les chrétiens d'Irak" qui remporte le plus franc succès.

Une "Carte des priants" permet par ailleurs de localiser les croyants inscrits. On découvre que Bruxelles compte 14 "priants". Un onglet "Prière proposée" suggère des prières de manière aléatoire.

"Hozana souhaite rendre plus concrète l'union des chrétiens au travers de la communion des Saints, en leur permettant de se rassembler autour d'intentions de prière partagées", ambitionne l'équipe du site internet, qui a développé le projet en collaboration avec le réseau catholique aleteia.org et l'association Marie de Nazareth. "Hozana n'est pas un site de rencontres éphémères. Ces rencontres y sont de l'ordre de l'invisible et pourtant elles sont plus solides que n'importe quelles autres rencontres, car elles s'inscrivent dans l'éternité."

Lors de l'inscription, l'anonymat est garanti : en plus d'un prénom et d'une localité, les seules données sollicitées sont votre "Verset biblique favori" ainsi qu'une "Prière que vous aimez bien réciter". Pour photo de profil, vous avez le choix entre, par exemple, une colombe, Saint Pierre ou Saint Jean-Paul II.

En Afrique, des applications pour fidèles

Hozana.org ne constitue pas la seule initiative numérique du monde catholique. Ainsi, en Afrique, "de plus en plus d'Églises, surfant sur le boom local des smartphones, se saisissent des nouvelles opportunités [technologiques] pour communiquer avec les fidèles et ont recours à des applications mobiles pour gérer leur communauté de paroissiens", avance la journaliste Sherelle Jacobs dans un article de This is Africa, dont le Courrier International a publié des extraits.

Une société nigériane (pays qui abrite la plus grande communauté chrétienne du continent), Phoster Solutions, a par exemple conçu Arppy, application gratuite avec laquelle toute église peut envoyer divers messages à ses membres, via SMS ou e-mail : prêches mensuels, prières quotidiennes, rappel des horaires des offices, messages d'anniversaire, etc.

Au Kenya, l'application Christian Church "permet aux fidèles de télécharger des homélies, de se tenir informés de la vie de l'église et de suivre leur propre participation aux activités paroissiales", détaille Peter Kirwan, l'un des développeurs. "Les Églises se rendent compte que de plus en plus de gens prennent le virage numérique et que pour communiquer davantage, surtout avec les jeunes générations, la technologie s'impose", théorise-t-il. (A.V.)

En savoir plus sur:

Nos partenaires