Des journalistes français dénoncent la saleté à Bruxelles

28/09/12 à 16:18 - Mise à jour à 16:18

Source: Le Vif

Plusieurs correspondants de la presse française à Bruxelles ne cachent pas, ces derniers jours, tout le mal qu'ils pensent de l'état de la voirie et de la saleté régnant dans les rues d'"une ville qui se veut capitale de l'UE", selon les mots du journaliste de Libération Jean Quatremer.

Des journalistes français dénoncent la saleté à Bruxelles

© twitter.com/beaudonne

Le maire de Paris Bertrand "Delanoé soutient la réélection du bourgmestre de Bruxelles (Freddy) Thielemans. Il pourrait lui filer quelques conseils sur la voirie, la propreté et les trous", a ainsi commenté le correspondant de LCI Hughes Beaudouin.

"Ah ! ces 'Français jamais contents, go home' ! Bruxelles, c'est nickel : la preuve en image", a renchéri, sur le ton de l'ironie, le correspondant de France 2, François Beaudonnet, en postant une photo d'une rue jonchée de papiers.

La veille, le correspondant de la Radio Télévision Suisse et du Point Alain Franco - grand pourfendeur sur Twitter des défauts de la capitale belge, depuis le régime fiscal jusqu'à l'état de la voirie - y était lui aussi allé de ses critiques sur la saleté. "Ça me rappelle presque quand j'habitais en Indonésie dans les 80's. Enfin... c'était plus propre quand même".

Pour Jean Quatremer, ces critiques offrent "un regard extérieur sur l'état de cette ville qui se veut capitale de l'UE et qui est un vaccin contre l'europhilie". "Tous les Européens de passage sont effarés par l'état de la ville. Sauf les Athéniens, il est vrai", ajoute-t-il.

Et d'appeler les quelques Belges irrités par ces remarques à "un peu de subtilité". "On peut trouver qu'il y a des aspects pourris sans remettre en cause votre identité", selon lui.

D'après une enquête présentée cette semaine par Test-Achats, la propreté des communes belges s'est nettement améliorée en une petite décennie, même si un certain nombre de communes restent sales. C'est notamment le cas de Bruxelles, Herstal et Anderlecht, les trois localités les plus mal notées.

Avec Belga

Nos partenaires