Coca-Cola met fin à une publicité à cause d'Hitler

09/02/15 à 16:11 - Mise à jour à 16:11

Source: Libération

La dernière campagne de Coca-Cola voulait remplacer les messages haineux sur internet par des dessins mignons composés en code ASCII. L'idée était bonne, jusqu'à ce que celle-ci soit détournée.

"Make it Happy" est le nom de la dernière campagne de Coca-Cola. L'idée était de remplacer les messages haineux sur Twitter par des oeuvres mignonnes et positives. Pour cela les internautes n'avaient qu'à coller le hastag #MakeItHappy pour le voir transformé en dessin fait en ASCII. La campagne annoncée en grande pompe au Superbowl devait aussi être déclinée sur Facebook et instagram.

Gawker, un site américain, a remarqué que la marque avait repris un slogan néo-nazi qui reprend les termes de David Lane, nationaliste et suprémaciste américain pour en faire un petit chien. Surpris, le site a décidé de détourner la chose en publiant tweet par tweet l'entièreté de "Mein Kampf" d'Adolf Hitler sur un compte Twitter créé pour l'occasion @MeinCoke ; histoire de voir s'ils seraient tous transformés en tweet positif. Et ce fut le cas.

Du coup le fil Twitter de Coca-Cola s'est retrouvé infesté de dessins mignons, c'est vrai, mais fait à partir de pan entier du livre d'Adolphe Hitler. Ce qui n'a pas fait rire du tout la firme qui a mis fin mercredi dernier à la campagne sur Twitter. "C'est un parfait exemple de la négativité qui domine sur le net et contre laquelle Coca-Cola souhaite lutter" conclu le porte-parole de la marque.

Coca-Cola oeuvrait avec l'agence Weiden+Kennedy Portland pour ce projet.

Cependant Coca-Cola n'est pas le premier à être la victime d'un robot automatique créé à des fins publicitaires. En novembre 2014, the New England Patriots a aussi été obligé de s'excuser après des tweets racistes publiés sur son compte.

En savoir plus sur:

Nos partenaires