Importante manifestation anti-corrida à Alès, dans le sud de la France

11/05/13 à 19:31 - Mise à jour à 19:31

Source: Le Vif

(Belga) De 4.000 à 5.000 manifestants anti-corrida selon les organisateurs, 1.200 selon la police, ont manifesté samedi après-midi à Alès où devait se tenir la première des trois corridas de la Féria de cette ville du sud de la France. Des manifestants venus d'Espagne, d'Italie et de Belgique, ont répondu à l'appel du Comité radicalement anti-corrida (Crac).

La mairie d'Alès avait pris deux arrêtés pour interdire les rassemblements près du centre-ville et des arènes, craignant des affrontements violents avec les aficionados. Mais la préfecture a autorisé la manifestation, en modifiant légèrement le circuit emprunté par le cortège. Les défenseurs des animaux ont battu le pavé scandant alternativement, "basta corrida", "la torture n'est pas notre culture", "la corrida on n'en veut plus", tandis que sur de nombreuses pancartes représentant des taureaux ensanglantés on pouvait lire "culture? " ou "patrimoine? ". Les manifestants s'élevaient aussi contre l'inscription de la tauromachie sur la liste du Patrimoine immatériel français obtenue en avril 2011 par l'Observatoire national des cultures taurines, une instance créée en 2008. Le 21 septembre le Conseil constitutionnel français, la plus haute juridiction française, avait jugé l'organisation de corridas dans les régions à tradition tauromachique conforme à la constitution, rejetant le recours d'associations de défense des animaux. (Belga)

Nos partenaires