Hôpitaux: une cuisine sur deux en défaut

03/01/13 à 08:25 - Mise à jour à 08:25

Source: Le Vif

(Belga) Le bilan des inspections menées par l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca) fait état de 50% de constats non conformes au premier semestre 2012, contre 42% un an plus tôt, peut-on lire jeudi dans Le Soir qui se base sur une réponse de la ministre de tutelle Sabine Laruelle (MR) à une question du sénateur MR Richard Miller.

La ministre a rappelé que la situation dans toutes les cuisines collectives confondues s'était améliorée entre 2010 et 2011, avec des constats non conformes passant de 38 à 34%. Au premier semestre de 2012, dernier état des lieux disponible, le bilan continue à s'améliorer dans certains secteurs, comme les crèches (36% de constats négatifs en 2011, 30% en 2012) ou les maisons de repos (37% de constats négatifs en 2011, 35% en 2012). Il se détériore en revanche pour les cuisines d'hôpitaux, où l'Afsca relève une nette hausse des rapports d'inspection défavorables (42% en 2011, 50% en 2012). La ministre relativise néanmoins la portée du constat, mettant en exergue qu'en 2011, sur 3.435 inspections menées dans les cuisines de collectivité, "les infractions les plus fréquentes concernaient le non-respect de la chaîne du froid (8%), la propreté des locaux (7%) ainsi que l'équipement et la propreté des sanitaires (7%)." Par ailleurs, toujours en 2011, sur 2.023 analyses microbiologiques effectuées dans les cuisines des hôpitaux, des "biberonneries" et des crèches, à peine 27 (1,3 %) présentaient des résultats non-conformes. Dès qu'un contrôle défavorable est enregistré, des sanctions sont prises (du simple avertissement à la fermeture de la cuisine en cause) et un plan d'action est mis en oeuvre, précise Mme Laruelle. (PVO)

Nos partenaires