Grève au centre fermé pour jeunes de Saint-Hubert

28/10/13 à 11:43 - Mise à jour à 11:43

Source: Le Vif

(Belga) Les agents pénitentiaires du centre fermé pour jeunes de Saint-Hubert sont partis en grève lundi matin et ne reprendront le travail que lundi après 22h00. Un premier débrayage spontané avait déjà eu lieu vendredi après-midi. Cette action en front commun syndical fait suite à la décision de transférer, dans le cadre de la réforme de l'Etat, dès juillet 2014, le centre fermé de Saint-Hubert du fédéral à la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Grève au centre fermé pour jeunes de Saint-Hubert

Le centre fermé de Saint-Hubert constitue l'un des trois centre fédéraux avec Everberg et Tongres. Au départ, seuls les bâtiments auraient dû être transférés. "Mais nous avons appris que le personnel serait aussi transféré", indique Béatrice Haesen, déléguée CSC. "80 personnes sont concernées à Saint-Hubert: aussi bien les agents que le personnel administratif et la direction." Le centre fermé de Saint-Hubert deviendrait dès lors une Institution publique de protection de la jeunesse (IPPJ). Les agents pénitentiaires disent être dans l'incertitude. "Nous ne savons rien en ce qui concerne, par exemple, nos avantages ou notre échelle barémique avec ce changement de statut", précise encore la déléguée syndicale. "Les agents avaient aussi des possibilités de mobilité en pouvant choisir d'être mutés, par exemple, pour travailler au sein d'une prison qui est une structure dépendant aussi du fédéral." Une nouvelle journée d'action est déjà prévue le 5 novembre prochain. Une réunion est programmée le 7 novembre entre le SPF Justice et les communautés pour discuter du transfert. En fonction de ce qui aura été décidé, les syndicats annoncent que des actions plus dures pourraient être menées. (Belga)

Nos partenaires