Gouvernance bruxelloise - La majorité régionale rejette la proposition libérale de suppression d'un poste d'échevin

03/05/13 à 14:30 - Mise à jour à 14:30

Source: Le Vif

(Belga) Le parlement bruxellois a rejeté vendredi une proposition d'ordonnance d'Olivier de Clippele (MR) qui visait à réduire d'une unité le nombre d'échevins dans les communes de la capitale.

D'après le député de l'opposition, on constate qu'à population équivalente, les 19 communes bruxelloises rassemblent près de 40% d'échevins de plus que les neuf districts de la ville d'Anvers, sans compter qu'elles peuvent obtenir un échevin supplémentaire néerlandophone en contrepartie d'un subside ad hoc. Une comparaison avec des villes comme Paris, Amsterdam, Londres ou encore Madrid montre également que le ratio du nombre d'échevins par 100.000 habitants est relativement élevé à Bruxelles. La proposition libérale incluait aussi le président du conseil de l'action sociale comme membre à part entière du collège. Dans la majorité, le PS a souligné que la proposition libérale ne reposait sur aucune évaluation comparative des services rendus à la population et qu'elle mettait en doute la qualité du travail accompli par les échevins et présidents de CPAS dans un contexte de sous- financement des zones de police et de l'aide sociale par le fédéral. Ecolo a notamment fait valoir que rien n'empêchait les communes de limiter le nombre d'échevins, un sujet qui n'est pas tabou pour les Verts, et que le texte libéral était rédigé sans concertation avec les CPAS. Le cdH a jugé que ce type d'initiative aurait tout à gagner d'une concertation plus large des différentes instances concernées (Région, communes, centres d'action sociale). (Belga)

Nos partenaires