Génocide rwandais - Kagame fait remonter les responsabilités du génocide à la période coloniale

07/04/14 à 15:34 - Mise à jour à 15:34

Source: Le Vif

(Belga) Le président rwandais Paul Kagame a fait remonter, lundi, une partie des responsabilités du génocide de 1994, qui a fait de 800.000 morts selon l'ONU à un million selon Kigali, à la colonisation européenne entamée voici 200 ans.

Génocide rwandais - Kagame fait remonter les responsabilités du génocide à la période coloniale

"Aujourd'hui, le Rwanda se souvient de ceux qui ont perdu leur vie lors du génocide et réconforte ceux qui ont survécu", a-t-il affirmé lors des commémorations du 20ème anniversaire du génocide. "Aucun pays, en Afrique ou ailleurs, n'a besoin de devenir un autre Rwanda", a ajouté M. Kagame dans le stade Amahoro ("paix") de Kigali, en présence du secrétaire général de l'Onu, Ban Ki-moon, de huit chefs d'État africains et de nombreuses délégations étrangères, dont une belge comptant les ministres des Affaires étrangères et de la Coopération au développement, Didier Reynders et Jean-Pascal Labille. Mais le président rwandais n'a pas hésité à faire une partie des causes du génocide à la colonisation européenne. "Cette idéologie (de faire la distinction entre les trois ethnies du pays, les Hutu majoritaires, les Tutsi et les Twa, qui ne représentent qu'un pour cent de la population, ndlr) était déjà en place au 19ème siècle et a été enracinée par les missionnaires français qui s'y sont établis", a-t-il dit. Les deux cents ans de la période coloniale (la Belgique a administré le pays, ex-colonie allemande, de 1919 à juillet 1962, date de son indépendance) ont été réduits à une série de caricatures basées sur un passage de la Bible", a poursuivi M. Kagame. Il a dénoncé la "théorie coloniale de la société rwandaise qui voulait parfois que l'hostilité entre 'Hutu', 'Tutsi' et 'Twa' soit permanente et nécessaire. C'était le début du génocide des Tutsi auquel nous avons assisté voici vingt ans." (Belga)

Nos partenaires