Geert Bourgeois au Québec - "La Flandre doit avoir plus de compétences pour mener une politique d'immigration active"

01/10/13 à 01:50 - Mise à jour à 01:50

Source: Le Vif

(Belga) Si la Flandre obtient des compétences plus larges sur l'immigration, elle pourra mener une politique d'immigration active, a indiqué lundi le ministre flamand de l'Intégration civique Geert Bourgeois (N-VA) lors d'une visite au ministère québécois de l'Immigration et des Communautés culturelles (MICC) à Montréal.

Geert Bourgeois au Québec - "La Flandre doit avoir plus de compétences pour mener une politique d'immigration active"

En 2012, 73% de l'immigration en Flandre concernait de l'immigration "passive" (asile, regroupement familial, etc), tandis que l'immigration "active" (travailleurs qualifiés, entrepreneurs, etc) ne représentait que 27%. Au Québec, c'est l'inverse: 72% d'immigration est active. Le Québec a par ailleurs imposé un quota déterminant le nombre d'immigrants qu'elle est prête à accueillir. Le gouvernement canadien délègue en plus un large éventail de tâches à l'entité fédérée, ce qui permet à cette dernière de mettre à profit l'immigration pour soutenir le marché du travail. "Le Québec est vraiment à la pointe en matière d'immigration", a déclaré Geert Bourgeois après sa visite au MICC. "Avec les mêmes compétences, nous pourrions aussi mener en Flandre une politique d'immigration active". Le ministre flamand a encore insisté sur le fait que 45% des immigrants présents au Québec ont suivi des études pendant au moins 14 ans. "C'est une toute autre population que chez nous. Chez nous, la majeure partie des immigrants sont peu qualifiés. Et cela complique l'intégration civique et la participation au marché du travail. Le chômage est très élevé dans des villes comme Anvers, Malines et Genk, et c'est directement lié à l'immigration." (Belga)

Nos partenaires