Fusillade à Bruxelles - Le Premier ministre israélien salue la "position ferme" du pape contre l'antisémitisme

25/05/14 à 11:57 - Mise à jour à 11:57

Source: Le Vif

(Belga) Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a salué dimanche la "position ferme" du pape François sur l'antisémitisme après l'attaque contre le Musée juif de Bruxelles, qui a fait trois morts, dont un couple israélien et un blessé très grave.

Fusillade à Bruxelles - Le Premier ministre israélien salue la "position ferme" du pape contre l'antisémitisme

"Nous apprécions la position ferme du pape contre l'antisémitisme au vu spécialement de la haine croissante contre les Juifs dont nous sommes témoins ces derniers jours", a affirmé M. Netanyahu lors du conseil des ministres hebdomadaire, alors que François est attendu en Israël dans l'après-midi pour poursuivre son pèlerinage en Terre sainte. "Le meurtre à Bruxelles résulte de la campagne d'incitation à la haine menée continuellement contre l'Etat d'Israël par différents éléments au Moyen-Orient et en Europe", a répété le Premier ministre. Il a dénoncé certains Européens "qui s'empressent de condamner toute construction" israélienne à Jérusalem-Est, "mais qui ne se pressent pas de condamner, ou s'ils le font de façon très mineure, le meurtre de Juifs ici ou en Europe, ou même applaudissent l'unité (interpalestinienne) avec des éléments terroristes comme le Hamas, qui appellent à la destruction de l'Etat d'Israël". M. Netanyahu faisait allusion au récent accord de réconciliation entre l'Organisation de Libération de la Palestine (OLP), dirigée par le président Mahmoud Abbas, et le mouvement islamiste Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza, censé aboutir dans les prochains jours à la formation d'un gouvernement palestinien de "consensus national". Deux des victimes de la fusillade de samedi à Bruxelles sont des touristes israéliens d'une cinquantaine d'années habitant Tel-Aviv qui faisaient du tourisme, a indiqué le porte-parole du conseil Yigal Palmor. "Nous faisons confiance aux autorités belges, notamment à la justice et à la police pour faire toute la lumière sur ce crime affreux", a-t-il souligné. (Belga)

Nos partenaires