Furlan avance prudemment sur la réforme du financement des bâtiments de culte

09/01/13 à 09:14 - Mise à jour à 09:14

Source: Le Vif

(Belga) Le ministre wallon des Pouvoirs locaux Paul Furlan avance "très prudemment" dans son projet de réforme du financement des établissements de culte, en déposant une note au gouvernement proposant une phase-pilote pour tester de futurs contrats de gestion entre pouvoirs locaux et communautés locales.

Furlan avance prudemment sur la réforme du financement des bâtiments de culte

Paul Furlan (PS) fait part depuis 2010 de sa volonté de rationaliser et mieux contractualiser le financement des établissements de culte. Après une large concertation, "tout le monde est bien conscient de la nécessité de moderniser le débat", sur cette matière toujours régie par un décret impérial de 1809, indique le ministre dans Le Soir et sur les ondes de Bel-RTL. La tutelle sera simplifiée pour toutes les communautés locales. La reconnaissance d'une communauté de fidèles par les pouvoirs locaux serait fondée sur des critères déterminés (dont leur nombre) et ouvrirait l'accès au financement public pour gérer un patrimoine, moyennant inventaire et comptabilité. Le tout fixé dans un contrat de gestion pluriannuel favorisant, à terme, les collaborations voire les fusions. Cette réforme entre dans le cadre de la modernisation de l'ensemble de l'appareil de l'Etat en Wallonie (communes, CPAS, intercommunales, etc), fait valoir Paul Furlan. Le fonctionnement des cultes sous l'angle régional coûte environ 24 euros par an et par habitant, pour les six cultes reconnus en Belgique, selon le ministre. Pour la seule religion catholique, la moyenne est de sept fabriques d'église par commune. (ERIC LALMAND)

Nos partenaires