Francophones et Flamands réclament la rénovation sans tarder du Conservatoire de Bruxelles

07/12/12 à 18:04 - Mise à jour à 18:04

Source: Le Vif

(Belga) Les gouvernements flamand et de la Fédération Wallonie-Bruxelles ont réclamé vendredi une restauration sans tarder du Conservatoire de Bruxelles dont l'état se délabre sérieusement d'année en année. Ils sont prêts à s'investir mais ils rappellent que le bâtiment est une propriété fédérale.

Le sort de cet édifice du centre de Bruxelles fait l'objet d'une longue saga. Une asbl a été mise sur pied en vue de sa rénovation mais le dossier ne semble guère avancer. Cette année, le concours Reine Elisabeth a dû délaisser ces locaux vétustes au profit de Flagey, pour des raisons de sécurité. Il est ressorti de contacts informels avec le secrétaire d'Etat en charge de la Régie fédérale des Bâtiments, Servais Verherstraeten, que la Régie était prête à céder la propriété du bâtiment en vue de sa rénovation. Mais à ce jour, le gouvernement fédéral ne s'est pas encore positionné, indique un communiqué diffusé à l'issue de la réunion des exécutifs flamand et francophone. Les gouvernements de la Communauté flamande et de la Fédération ont dès lors décidé de réitérer leur appel au Fédéral "pour qu'il prenne enfin ses responsabilités". De même, les deux Communautés se disent disponibles pour arriver à une solution négociée à laquelle l'ensemble des entités concernées seraient associées, par exemple via une prise de participation dans une Société anonyme de droit public à finalité sociale. "Nous voulons déplorer fermement l'état de délabrement dans lequel le fédéral laisse ce bâtiment et nous montrons notre disponibilité pour bâtir un nouveau projet dans lequel les deux Communautés sont prêtes à s'investir. Nous serons partenaires mais nous ne sommes pas propriétaires", a souligné le ministre de la Fédération en charge des bâtiments, Jean-Marc Nollet. (MUA)

Nos partenaires