France: l'Etat au chevet des sanctuaires de Lourdes dévastés par la crue

20/06/13 à 21:57 - Mise à jour à 21:57

Source: Le Vif

(Belga) Lieux de culte dévastés, asphalte défoncé: les sanctuaires de Lourdes (sud-ouest) envahis par la boue n'envisageaient dans l'immédiat qu'une réouverture partielle de ce lieu de pèlerinage mondialement connu, devant les dégâts colossaux provoqués par les inondations à l'approche de la pleine saison.

France: l'Etat au chevet des sanctuaires de Lourdes dévastés par la crue

"L'État est là", a déclaré le président socialiste François Hollande, qui a passé une partie de l'après-midi à discuter avec les élus et les habitants dans les régions inondées. L'état de catastrophe sera reconnu "avant la fin de la semaine prochaine" pour "tous les territoires" frappés par les crues, a ajouté le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls. Une fermeture durable du site, qui attire chaque année plus de six millions de visiteurs, se répercuterait comme une onde de choc sur l'économie touristique de la cité mariale, la deuxième ville hôtelière de France. Jeudi, le domaine d'une cinquantaine d'hectares et sa célèbre grotte, où la vierge Marie est réputée par la tradition catholique être apparue à Bernadette Soubirous en 1858, était fermé. Couvert en partie d'une couche de boue de 40 cm d'épaisseur, allant jusqu'à 1,5 mètre par endroits, le site offrait un visage "apocalyptique", selon le terme d'un employé. Les deux principaux édifices religieux, l'église Sainte-Bernadette, d'une capacité de 5.000 personnes, et la basilique souterraine Saint Pie X, qui peut en abriter 25.000, sont dévastés. Les pompiers étaient jeudi en train de pomper dans la basilique souterraine, noyée sous trois mètres d'eau et où flottaient des centaines de bancs. Le macadam entre l'église Sainte-Bernadette et le torrent Le Gave de Pau, qui est sorti de son lit, a sauté sous la pression des inondations et on apercevait les fondations de l'édifice. Seule la basilique de l'immaculée conception, située en hauteur et à laquelle on peut accéder sans passer par les sanctuaires, pouvait être visitée par les pèlerins. (Belga)

Nos partenaires