Formation Wallonie et FWB - Elio Di Rupo au créneau pour défendre "l'honnêteté et la transparence" des choix du PS

08/06/14 à 14:36 - Mise à jour à 14:36

Source: Le Vif

(Belga) Le Premier ministre sortant Elio Di Rupo a défendu avec virulence, dimanche sur le plateau de RTL-TVi, "l'honnêteté et la transparence" du choix de son parti pour le cdH au sud du pays, réclamant du MR de ne pas "insulter" le PS.

Formation Wallonie et FWB - Elio Di Rupo au créneau pour défendre "l'honnêteté et la transparence" des choix du PS

"Je n'ai pas voulu qu'on fasse semblant de continuer des négociations alors que nous avions décidé de former une coalition. La transparence et l'honnêteté - parce que je déteste l'hypocrisie - voulaient que nous le disions", a affirmé M. Di Rupo, à propos de l'accord que le PS a trouvé mercredi dernier avec le cdH pour négocier des gouvernements wallon et francophone, et avec le cdH et les FDF pour un gouvernement bruxellois. "Pourquoi cet acharnement ? Je peux comprendre l'amertume du MR, mais il n'y a aucune raison de maltraiter voire d'insulter des partenaires", a ajouté le président en titre du PS, rappelant la progression de son parti en sièges au Parlement wallon, où il reste premier. "Il n'y a pas de jeux (politiques) ! Il faut cesser de venir avec ce poker menteur", a-t-il poursuivi en haussant le ton. "Qui ment ? Est-ce que j'ai menti ? (...) Nous avons été d'une honnêteté totale: nous étions d'accord avec le cdH, nous l'avons dit au citoyen. J'en ai un peu assez ; je me suis battu des milliers d'heures pour garder ce pays uni", s'est emporté M. Di Rupo, alors que ses détracteurs accusent son parti de mettre en danger l'Etat fédéral en jouant une partition confédéraliste. Le Premier ministre sortant a refusé de se prononcer sur l'avancée des pourparlers au fédéral et a appelé à laisser l'informateur Bart De Wever (N-VA) travailler, lui qui doit rendre mardi un "rapport définitif" au roi sur sa mission. "On verra s'il est prolongé. S'il l'est, on attendra de lui qu'il remette vraisemblablement une note, nous verrons où nous en sommes, le contenu...", a-t-il commenté. (Belga)

Nos partenaires