Forcer le don des aliments invendus - Carrefour collabore déjà avec les banques alimentaires et plusieurs épiceries sociales

07/11/12 à 16:27 - Mise à jour à 16:27

Source: Le Vif

(Belga) Les supermarchés du groupe Carrefour collaborent déjà depuis plusieurs années avec les banques alimentaires et plusieurs épiceries sociales, avec lesquelles le groupe travaille en étroite association, afin que les denrées alimentaires invendues puissent être récupérées, a indiqué mercredi Carrefour Belgium à l'agence Belga, en réaction au dépôt par six députés wallons d'une proposition de décret visant à imposer aux supermarchés de donner des denrées alimentaires à des associations caritatives.

Le groupe indique que cette démarche se fait au niveau des magasins, et non uniquement au niveau de ses centrales de distribution. "En dehors des produits que l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca) nous interdit de donner, à savoir majoritairement la viande et le poisson, nous donnons la majorité de nos denrées excédentaires", a ainsi précisé Vera Vermeeren, porte-parole de Carrefour Belgium. La fréquence du retrait des denrées alimentaires en magasin varie d'un établissement à l'autre. "Elle est aussi bien sûr fonction des surplus existants, car nous demandons à nos magasins de faire des efforts au niveau de la gestion de leurs stocks. Si ces retraits en magasin par les banques alimentaires et les épiceries sociales ne se font pas toujours de manière quotidienne, on peut néanmoins affirmer que ceux-ci se font à une fréquence régulière", ajoute la porte-parole. Carrefour Belgium estime que cette proposition est "positive car certaines personnes pourront acquérir des produits qu'ils ne savaient pas se payer", mais espère que cela ne sera pas une source de problèmes logistiques supplémentaires pour ses différents magasins. (JUG)

Nos partenaires