Fonction publique: la promotion au niveau A se fera aussi sur base des prestations

30/11/12 à 16:59 - Mise à jour à 16:59

Source: Le Vif

(Belga) Le conseil des ministres a approuvé vendredi de nouvelles règles concernant la promotion des fonctionnaires vers le niveau A, celui réservé aux universitaires.

Fonction publique: la promotion au niveau A se fera aussi sur base des prestations

A l'avenir, cette promotion ne sera plus exclusivement liée à la détention d'un diplôme, mais tiendra aussi compte des prestations des agents. "Seuls les fonctionnaires qui font preuve de bonnes prestations pourront désormais obtenir une promotion vers un niveau supérieur. Le dévouement est récompensé. Chaque employé auprès de l'administration fédérale peut devenir le chef d'un département sur base de ses prestations", fait valoir le secrétaire d'Etat en charge de la Fonction publique, Hendrik Bogaert (CD&V). Un agent qui ambitionne une fonction au niveau A devra d'abord obtenir une mention "excellent" ou "répond aux attentes" lors de son évaluation. Les candidats qui remplissent cette condition, passeront un test auprès du Selor afin de vérifier s'ils disposent des compétences génériques nécessaires pour fonctionner à ce niveau. Dans la phase suivante, les candidats devront avoir terminé avec fruit cinq cours représentant au moins quatre crédits ECTS figurant au programme des masters d'une université ou d'une haute école. Deux branches au moins doivent avoir trait au droit, à l'économie ou aux finances publiques. Ils devront enfin passer une sélection comparative pour une fonction de niveau A. Un classement des candidats sera effectué de la même façon que pour les autres procédures de sélection. Jusqu'à présent, les lauréats accédaient au niveau A après 18 mois et étaient à partir de ce moment rémunérés à ce niveau, même s'il n'y avait pas de place vacante. Dorénavant, aucune promotion au niveau A ne pourra être effectuée s'il n'y a pas de place vacante. Par ailleurs, le conseil des ministres a également approuvé vendredi une proposition du secrétaire visant à permettre aux agents contractuels de la fonction publique fédérale de faire eux aussi appel d'une éventuelle évaluation négative de leur travail. Jusqu'à présent, cette procédure d'appel n'était ouverte qu'aux seuls agents statutaires. (VIM)

Nos partenaires