Femmes contre le blocus de Gaza - La délégation belge expulsée du Caire

06/03/14 à 15:37 - Mise à jour à 15:37

Source: Le Vif

(Belga) Les trois militantes de la "Coalition Internationale des Femmes Contre le Blocus de Gaza" arrivées dans la nuit de mercredi à jeudi à l'aéroport du Caire comme dernières participantes ont été quasi immédiatement expulsées par la police égyptienne. Elles avaient déjà atterri à l'aéroport de Zaventem jeudi en milieu de journée, où elles attendaient dans l'après-midi le vol renvoyant également en Belgique les quatre femmes belges retenues depuis mercredi midi par la police égyptienne.

Quant aux quelque 90 autres activistes de la "coalition", majoritairement françaises, revenues s'asseoir mercredi dans l'aéroport du Caire pour exiger la libération de leurs homologues belges, "elles n'ont plus pu quitter l'aéroport et sont actuellement bloquées là-bas", explique Nadia Boumazoughe, une des participantes ayant atterri à Zaventem. "Elles sont toutes ensemble et refusent d'être expulsées à leur tour par la police égyptienne (comme les participantes américaines, irlandaises et belges l'ont été, ndlr). Elles n'ont pas pu sortir de l'aéroport après y être revenues pour soutenir les Belges, donc aucune participante n'a pu rejoindre Gaza comme il était prévu au départ." Concernant son arrestation et son expulsion dès ses premiers pas en Egypte, Nadia Boumazoughe précise que les policiers étaient "très agressifs". "Deux, trois claques puis c'était bon. Nous n'avons pas discuté." "J'ai déjà contacté l'ambassadeur égyptien en Belgique, et j'attends ses explications", conclut-elle. Les 100 femmes de la "coalition internationale" souhaitaient protester pacifiquement contre le blocus de la bande de Gaza et les conditions de vie de ses habitantes en les rencontrant sur place à l'occasion de la Journée Internationale de la Femme, le 8 mars. (Belga)

Nos partenaires