Une "ruche à robinet" pour récolter le miel sans déranger les abeilles

25/02/15 à 12:19 - Mise à jour à 12:39

Deux apiculteurs australiens ont inventé un nouveau type de ruche : la ruche à robinet. Très facile d'utilisation pour les producteurs de miel, elle est aussi bénéfique pour la vie des abeilles.

Une "ruche à robinet" pour récolter le miel sans déranger les abeilles

La ruche à robinet est plus facile d'utilisation pour les producteurs et bénéfique pour la vie des abeilles © FlowHive

Le projet Flow Hive est une idée qui murit depuis dix ans dans la tête de Stuart et Cedar Anderson, selon le site MrMondialisation. De nombreux tests et prototypes ont été nécessaires pour donner naissance à cette ruche à robinet. Elle est basée sur le concept d'"auto-harvesting" (récolte automatique).

Une "ruche à robinet" pour récolter le miel sans déranger les abeilles

© FlowHive

La ruche est composée d'alvéoles artificielles, partiellement construites. Les abeilles remplissent ces alvéoles de miel et les referment. Le mécanisme permet de créer un espace au centre des alvéoles pour que le miel puisse s'écouler grâce à la gravité jusqu'à la base de la ruche, en direction du robinet. Un tour de robinet suffit alors pour faire couler le miel. Les abeilles voient une partie des alvéoles se vider et viennent les remplir à nouveau. Il suffit d'en prélever en quantité raisonnable pour garantir la bonne santé des abeilles, car elles conservent ainsi le miel nécessaire au bon fonctionnement de leur communauté.

Plus simple pour l'Homme, mais surtout bénéfique pour les abeilles

Selon la description du concept, on pourrait récolter le miel sans que cela soit visible et détecté par les abeilles. Les inventeurs annoncent de grands bénéfices pour les abeilles : diminution de la mortalité et du stress lié à la récolte. Pour les apiculteurs, la récolte est facilitée et moins dangereuse.

Une "ruche à robinet" pour récolter le miel sans déranger les abeilles

© FlowHive

Cedar Anderson et Stuart ont décidé de soumettre leur projet à un financement participatif pour avoir une chance de le développer. L'objectif de la campagne de crowdfunding était de récolter 70 000 $ pour pouvoir lancer la ruche sur le marché. Elle a été lancée le 22 février et à l'heure où nous écrivons, le projet a déjà récolté plus de 2 800 000 $.

(O.L.)

Nos partenaires