Un recensement des amphibiens et reptiles de Bruxelles

24/05/18 à 11:57 - Mise à jour à 11:57

Source: Belga

Dans le cadre d'un projet de trois ans visant à cartographier la présence d'amphibiens et reptiles sur le sol bruxellois, les associations de protection de la nature Natagora et Natuurpunt appellent les citoyens de la capitale à se pencher sur leurs mares et points d'eau durant le week-end des 26 et 27 mai.

Un recensement des amphibiens et reptiles de Bruxelles

© Getty Images/iStockphoto

Grâce aux observations des habitants, qu'ils peuvent encoder via un site spécialement dédié au projet (herpetobru.be), il sera possible de mettre à jour "L'Atlas des amphibiens et reptiles de la Région de Bruxelles-Capitale".

Le but: "mieux connaître et protéger" les espèces d'amphibiens et de reptiles (l'"herpétofaune") qui peuplent la Région, selon les mots d'Alain Paquet, chargé du monitoring de la biodiversité en région bruxelloise.

Tous les Bruxellois peuvent participer aux observations, dans les mares privées installées dans leur jardin, ou même dans les bois et parcs. Celles-ci peuvent ensuite être encodées via le site du projet. L'opération du week-end des 26 et 27 mai, baptisée "Qui c'est qui coasse", doit donner un coup de pouce à la récolte des observations et identifications des amphibiens et reptiles, d'autant plus que la période est propice au repérage de certaines espèces. C'est ainsi la période idéale pour découvrir des grenouilles vertes. Les grenouilles rousses et les crapauds communs ont quant à eux déjà pondu, et leurs têtards devraient être visibles dans les mares.

Le projet qui doit aboutir au nouvel atlas herpétologique de Bruxelles a débuté l'an dernier et se poursuivra l'an prochain. Le dernier atlas réalisé dans la capitale date de 2005, se basant sur des recensements de 1999 à 2002. Certaines espèces devraient avoir évolué entre-temps.

Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires