Un loup retrouvé mort dans le Limbourg

11/03/18 à 12:13 - Mise à jour à 12:38

Source: Belga

Un loup a été retrouvé mort dimanche matin le long d'une route à Neeroeteren dans le Limbourg, ont indiqué la police locale et un refuge pour animaux situé à Opglabbeek, où la carcasse a été amenée. Deux brebis ont été retrouvées mortes samedi, très probablement tuées par un loup.

Un loup retrouvé mort dans le Limbourg

© AFP

L'animal va être examiné par une équipe de l'Institut flamand de la recherche sur l'environnement (Instituut voor Natuur- en Bosonderzoek - INBO). L'âge et l'espèce devraient ainsi être précisés.

Ce fait divers intervient peu de temps après une information évoquant deux brebis tuées dans le Limbourg. Celles-ci ont été très probablement attaquées par un loup, selon l'ASBL Landschap.

Il s'agirait du deuxième loup aperçu dans la région. L'autre animal, la femelle Naya, rôde depuis près de deux mois dans les environs du domaine militaire de Bourg-Léopold.

Landschap suspectait en effet qu'un deuxième loup rôdait dans la région car les premiers constats ne correspondaient pas au comportement de la louve Naya.

Un éleveur de Bree et un autre de Rotem (Dilsen-Stokkem) sont tombés ce week-end sur une brebis morte. Les deux bêtes ont très probablement été attaquées par un loup, a commenté Jan Loos, administrateur délégué de Landschap. Des échantillons ADN ont été prélevés sur place. Samedi, plusieurs témoignages ont par ailleurs fait état de la présence dans la région d'un loup en plein jour.

Ce double décès et les témoignages laissent penser qu'on a affaire à un deuxième loup plutôt qu'à une excursion de Naya, selon Jan Loos. La louve allemande, équipée d'un émetteur par des scientifiques, vit depuis près de deux mois dans les alentours de Bourg-Léopold, là où vivent aussi des centaines de brebis, sans avoir jamais semblée intéressée par les ovins. Elle est en outre décrite comme assez farouche. "Elle n'est en mouvement que la nuit."

Les données de l'émetteur de Naya sont attendues afin de l'écarter définitivement de la liste des "suspects".

Dans le Limbourg néerlandais, plusieurs signalements évoquant un loup sont parvenus la semaine passée, entre autres à Lottum, Venlo et Heythuysen. "C'est en outre un exemplaire qui s'en est déjà pris à des brebis", a ajouté le responsable de Landschap. "Si on tient compte des observations effectuées chez nous, on pourrait conclure qu'il s'agit d'un loup qui se déplace du nord vers le sud de la vallée de la Meuse."

L'ASBL appelle les témoins à se manifester via internet, ajoutant que les gens ne doivent pas avoir peur de l'animal. "Les histoires de loups attaquant les humains, c'est pour les contes", avait déjà fait savoir l'Agence flamande des bois et forêts (ANB).

Les éleveurs dont le cheptel serait victime d'une attaque peuvent être indemnisés.

Nos partenaires