Stratégie Europe 2020 : la Belgique encore loin de son objectif pour l'énergie renouvelable

02/03/15 à 13:51 - Mise à jour à 13:51

Source: Belga

La part des énergies renouvelables dans la consommation finale brute d'énergie a bien progressé ces dernières années en Belgique, passant de 2,3% en 2005 à 6,8% en 2012.

Stratégie Europe 2020 : la Belgique encore loin de son objectif pour l'énergie renouvelable

Le coût des sources d'énergies renouvelables, comme les éoliennes, est surfacturé par certains fournisseurs à leurs clients. © BELGA

Notre pays reste toutefois loin de l'objectif qui lui a été imposé par l'Europe pour 2020, à savoir 13%. L'ensemble des 28 pays de l'Union européenne affichait 14,1% dans ce domaine en 2012, selon les derniers chiffres publiés lundi par Eurostat.

La stratégie Europe 2020, adoptée par le Conseil européen en juin 2010, vise à établir une "économie intelligente, durable et inclusive avec des niveaux élevés d'emploi, de productivité et de cohésion sociale".

Cinq objectifs ambitieux à atteindre d'ici 2020 ont été fixés dans les domaines de l'emploi, de la recherche et développement (R&D), du changement climatique et de l'énergie, de l'éducation ainsi que de la réduction de la pauvreté. Chaque pays de l'Union s'est vu attribuer des objectifs nationaux "afin de refléter la situation et les possibilités de contribution de chaque État membre à l'objectif commun".

En Belgique, le taux d'emploi est resté stable entre 2008 et 2013 à 67% pour un objectif final fixé à 73,2%. Bien qu'encore loin de son objectifs national, notre pays fait mieux que la moyenne européenne (12% en 2013) en ramenant le nombre de jeunes ayant quitté prématurément la formation ou l'éducation à 11% de la population âgée de 18 à 24 ans. Les dépenses effectuées pour la recherche et le développement sont également meilleures que la moyenne européenne (2,28 contre 2,02% du PIB en 2013).

Entre 2012 et 2013, notre pays a en outre réduit de 3% le nombre de personnes risquant de tomber dans la pauvreté, à 2,286 millions. A l'échelle de l'Union, des progrès significatifs ont été réalisés depuis 2008 tant dans le domaine du changement climatique et de l'énergie que dans celui de l'éducation.

Les progrès ont été plus limités s'agissant des dépenses en R&D, tandis que l'écart vis-à-vis des objectifs en termes d'emploi et de pauvreté s'est accru. L'emploi est ainsi descendu de 70,3% de la population âgée de 20 à 64 ans en 2008 à 68,4% en 2013. Le nombre de personnes menacées de pauvreté ou d'exclusion sociale est lui passé de 116,6 millions en 2008 à 123,1 millions en 2012.

En savoir plus sur:

Nos partenaires