Réchauffement climatique : le Giec se réunit cette semaine à Stockholm

23/09/13 à 11:10 - Mise à jour à 11:10

Source: Le Vif

Le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec) peaufinera cette semaine à Stockholm son cinquième rapport sur l'état de notre climat. Ils y feront un point complet sur le réchauffement climatique, ses impacts et les moyens d'y faire face. Ce rapport sera publié en quatre étapes jusqu'en avril 2014.

Réchauffement climatique : le Giec se réunit cette semaine à Stockholm

© Think Stock

Cette semaine, les experts du Giec se penchent sur la première partie du rapport qui traite des principes scientifiques à la base du réchauffement climatique. Selon l'AFP, qui s'est procuré une version provisoire et résumée de ce texte, la responsabilité de l'homme dans ce processus sera confirmée. L'intensification des phénomènes météorologiques extrêmes se poursuivra dans les années à venir et la montée du niveau des mers serait plus importante que prévu.

Les deux volets suivants concerneront les impacts attendus et les moyens de les atténuer. Ils sont attendus pour le printemps 2014. Une synthèse globale de ce cinquième rapport du Giec sera disponible en octobre 2014.

Le document, écrit par quelque 250 scientifiques, va remettre en lumière l'urgence d'agir pour espérer contenir le réchauffement à plus 2 °C depuis l'ère préindustrielle. Cet objectif a été adopté par les 195 pays négociant sous l'égide de l'ONU en 2009, mais semble de moins en moins réalisable.

Pour essayer d'atteindre tout de même ce niveau, le Giec proposera dans ce rapport, quatre scénarios possibles pour la fin du siècle. Ils seront moins "réchauffant" en fonction des gaz à effet de serre qui seront émis dans l'atmosphère. Un seul permettrait de tenir la cible des 2 °C. Les trois autres donnent comme résultat un réchauffement allant de 2,6 °C à 4,8 °C.

"Le Giec est la première pierre sur laquelle toute la politique climatique repose. Cela va devenir le nouveau guide stratégique, comme l'avait été le quatrième rapport" publié en 2007, estime Tim Nuthall, de la Fondation européenne pour le climat. Voilà six ans, le Giec avait suscité une mobilisation sans précédent autour du climat, décrochant le prix Nobel de la Paix avec l'ancien vice-président américain Al Gore.

L'accord de Paris en 2015 dans tous les esprits

Après l'échec du dernier sommet à Copenhague en 2009, les protecteurs du climat attendent beaucoup de la conférence prévue à Paris en 2015. Les différents pays y négocieront un nouvel accord global de réduction des gaz à effet de serre. Il entrera en vigueur en 2020, date de fin d'application du protocole de Kyoto. Ce texte englobera, pour la première fois, tous les pays dans la lutte contre le réchauffement climatique, notamment les plus gros pollueurs, la Chine, l'Inde et les États-Unis

Nos partenaires