Polluée, Madrid limite la circulation et s'attire les foudres de la droite

13/11/15 à 17:15 - Mise à jour à 17:15

Source: Belga

La mairie de Madrid, dirigée depuis juin par une coalition issue du mouvement des indignés, a pris vendredi pour la première fois des mesures de limitation de la circulation pour lutter contre un pic de pollution, s'attirant les foudres de la droite.

Polluée, Madrid limite la circulation et s'attire les foudres de la droite

© REUTERS

Les mesures, annoncées jeudi à 23h00 ont été appliquées dès vendredi matin et incluent l'interdiction aux non-résidents de stationner en centre-ville. Dès mercredi, la vitesse sur le périphérique avait été limitée à 70 km/h.

C'est la première fois que la capitale espagnole, dirigée par l'ancienne juge de gauche Manuela Carmena issue de la plateforme citoyenne Ahora Madrid, expérimente ces mesures contraignantes. Madrid, 3,1 millions d'habitants, subit depuis plusieurs jours un pic de pollution au dioxyde d'azote (NO2), avec plusieurs capteurs indiquant une concentration supérieure à 200 microgrammes par mètre cube d'air.

L'annonce tardive des mesures restrictives a suscité des critiques, notamment dans les rangs de la droite, qui a dirigé la ville pendant un quart de siècle.

La vice-présidente du gouvernement (PP, droite), Soraya Saenz de Santamaria, s'est plainte de "la précipitation et le manque de préparation avec lesquelles ces mesures ont été adoptées".

"La situation change d'heure en heure", s'est justifiée lors d'une conférence de presse Inés Sabanés, chargée de l'environnement à la mairie. "C'est une première expérience. Nous apprendrons tous à mieux gérer les données", a-t-elle ensuite ajouté.

Les places de parking du centre-ville, habituellement saturées, présentaient vendredi "un niveau d'occupation de 20%", s'est réjouie Inés Sabanés.

Les transports en commun n'étaient en revanche pas plus fréquentés que d'habitude. "Il n'y a eu aucune augmentation du nombre de voyageurs", a déclaré un porte-parole du métro de Madrid.

Manuela Carmena avait prévu dans son programme de mettre en place des "plans d'action lors d'épisodes de forte pollution". Madrid, sixième ville la plus polluée d'Europe selon un classement de 2014 de l'association française Respire, a été sommée par la Commission européenne de réduire la pollution atmosphérique.

En savoir plus sur:

Nos partenaires