Où sont les papillons de nuit

20/07/15 à 16:33 - Mise à jour à 16:33

Source: Belga

Le nombre de papillons de nuit déjà attrapés cette année à la tombée du jour reste jusqu'à présent bien en dessous du niveau normal: près de la moitié d'une année moyenne, ressort-il de statistiques du réseau de surveillance de cette espèce de l'organisation environnementale Natuurpunt.

Où sont les papillons de nuit

© iStock

Jusqu'à présent, les données comptabilisées en 2015 ont systématiquement été bien inférieures à la moyenne pluriannuelle du nombre de papillons de nuit capturés. Même lors des meilleures nuits, les chiffres moyens ont à peine été atteints. Il n'y a encore eu aucune nuit avec un nombre de captures clairement au-dessus de la moyenne, note Natuurpunt.

Expliquer ce phénomène n'est pas évident. "La météo changeante pourrait avoir joué un rôle: d'abord trop froide durant une longue période, puis bien trop sèche pendant longtemps (avec un faible taux d'humidité). De plus, il y a souvent eu des nuits claires lors desquelles le temps se rafraichit plus rapidement", explique-t-on au sein de l'organisation environnementale. Mais même lors de nuits plus chaudes, le nombre de "Double tache" (ou Point d'exclamation) est par exemple bas. Un constat qui vaut également pour d'autres espèces que l'on retrouve dans nos maisons, nos jardins ou nos cuisines comme l'Herminie de la vigne-blanche, la Noctuelle du blé ou encore le Diarsia brunnea. Il n'y a toutefois pas de raison de céder à la panique, nuance Natuurpunt.

Des exemples du passé ont démontré que ces espèces d'insectes peuvent survivre à des changements démographiques énormes. On a ainsi assisté à une importante baisse du nombre de Diarsia rubi (une espèce proche du Diarsia brunnea) dans les années 2010, mais le phénomène s'est, à présent, totalement inversé.

Le Collier rouge (ou la Veuve) connaît lui une année exceptionnelle. Enfin, de nombreuses sortes des micro-papillons de nuit, souvent des petites mites de quelques millimètres, ont été aperçues ces dernières semaines.

En savoir plus sur:

Nos partenaires