Les Australiens sont invités à consommer plus de viande de kangourou

12/09/17 à 15:45 - Mise à jour à 15:45

Les Australiens devraient accepter de manger plus de viande kangourou afin de stopper la croissance de la population de marsupiaux, et ce afin de protéger d'autres espèces, affirme un militant écologiste.

Les Australiens sont invités à consommer plus de viande de kangourou

© iStock

Si elle apporte un petit goût d'exotisme dans nos contrées, la viande de kangourou, considérée comme un vulgaire gibier du "bush", n'est pas très populaire dans son pays d'origine. Pourtant, un militant écologiste voudrait que ses compatriotes consomment davantage de viande de "roo".

Le professeur David Paton, de l'Université d'Adélaïde, a préconisé l'abattage d'un certain nombre d'individus pour maitriser sa population qui croît à une vitesse exponentielle. Elle atteint aujourd'hui plus du double de la population australienne, soit 50 millions de marsupiaux. Pour éviter que les carcasses ne soient laissées à l'abandon, David Paton propose qu'elles soient consommées.

Le professeur a fait l'expérience de clôturer une partie de territoire dans le Sandy Creek Conservation Park dans la vallée de Barossa durant une longue période, empêchant ainsi les kangourous d'y avoir accès. Cela a permis à la végétation de revenir à des niveaux qu'il n'avait plus observés depuis les années 1970, selon lui. Soutenues par la croissance des plantes, il a également observé le développement de certaines populations d'oiseaux.

David Paton affirme que si une partie de la population de kangourous n'est pas éliminée, le pays perdra une grande part de sa biodiversité.

La chasse au kangourou a d'ailleurs déjà commencé dans certaines zones du pays. Notamment dans la région de l'Australie du Sud, région agricole et rurale où la population de kangourou est estimée à 4,7 millions d'individus.

Nos partenaires