Le "zeer pot", le frigo du désert qui fonctionne sans électricité

26/04/16 à 15:36 - Mise à jour à 16:05

Source: Arte

Le 23 février dernier, l'équipage français "Nomade des mers" s'est lancé dans un tour du monde de trois ans consacré à la découverte des "low-tech", ces technologies fabriquées avec des matériaux locaux qui servent à améliorer le quotidien des populations. Première escale : le Maroc et la découverte du "zeer pot", un frigo 100% écologique.

Le "zeer pot", le frigo du désert qui fonctionne sans électricité

Le "zeer pot" permet de conserver les légumes au frais sans électricité. © Arte/vidéo

Pour sa première escale, l'équipage du catamaran avec à son bord trois explorateurs vivant en quasi-autonomie s'est rendu au Maroc en vue de trouver des solutions simples et efficaces pour tirer le maximum des conditions climatiques locales.

Dans leur exploration, ils ont découvert le "zeer pot", qui n'est autre qu'un pot en terre cuite inséré dans un pot un peu plus grand, et séparé de ce dernier par une couche d'environ 4 cm de sable, le tout recouvert d'un linge humide. C'est grâce au sable mouillé régulièrement que la température dans le pot interne diminue au fur et à mesure que l'eau s'évapore. Selon ce principe de la thermodynamique, la différence de température peut atteindre 5 °C.

Ce pot, aussi appelé "frigo du désert", est utilisé dans les régions désertiques pour rafraîchir les aliments et les boissons sous le soleil et en l'absence d'électricité. La technique permet aussi d'éloigner les insectes.

Elle favorise ainsi la conservation plus longue des tomates et autres légumes placés dans le "zeer pot", à condition de mouiller le sable régulièrement.

Les aliments conservés 10 fois plus longtemps

Sur son blog, une adepte française du "zeer pot" explique comment elle a troqué son bon vieux frigo énergivore pour ces pots 100% écologiques. Elle avance qu'une étude scientifique a confirmé l'efficacité de ce système. En moyenne, les aliments sont conservés 10 fois plus longtemps que d'ordinaire. Par exemple, une tomate laissée à l'air libre se conserve 2 jours avant de flétrir. avec le "zeer pot", elle se conserve 3 semaines.

A titre comparatif, explique-t-elle, un frigo ordinaire coûte environ 300 euros et consomme en moyenne 250 kW par an, un frigo américain coûte environ 800 euros et consomme en moyenne 530 kW par an tandisque le "frigo du désert" est réalisable pour une dizaine d'euros et ne consomme rien.

L'équipage "Nomade des Mers" a, pour sa part, installé un tel pot rafraîchissant dans la cuisine de leur bateau afin de conserver les produits qui y sont cultivés en hydroponie (la culture de plantes réalisée sur un substrat neutre et inerte de type sable, billes d'argile, laine de roche,etc.).

A l'avenir, ce "frigo du désert" pourrait gagner de plus en plus de foyers dépourvus d'électricité, au Maroc et dans d'autres zones d'Afrique, grâce à l'entreprise de poterie Go Energyless, basée à Marrakech. Cette société en fabrique deux modèles différents, explique le site Sciences et Avenir. Cette recherche est aussi intéressante pour les pays européens, vu que les réfrigérateurs électriques sont très énergivores.

L'expédition "Nomades des mers" aboutira en 2017 sur un documentaire diffusé sur Arte en partenariat avec Slate.fr, Science & Vie et Ouest-France, ainsi qu'à une série de vidéos présentant chacune une invention "low-tech".

VIDEO EXPLICATIVE

Le frigo du désert from Cathy graphiste on Vimeo.

En savoir plus sur:

Nos partenaires