Irène perd en intensité

29/08/11 à 10:34 - Mise à jour à 10:34

Source: Le Vif

Plus de 2 millions d'Américains évacués, 18 morts et plusieurs milliards de dollars de dégâts, c'est le bilan du passage d'Irène aux Etats-Unis ce week-end. Désormais rétrogradée au rang de "cyclone post-tropical" par le Centre National des ouragans américain (NHC), Irène se dirige vers les côtes canadiennes.

Irène perd en intensité

© Image Globe

Irène a fait 18 morts lors de son passage sur la côte est des Etats-Unis et cinq autres auparavant en passant sur les Caraïbes. Les États américains de Caroline du Nord et du Sud ont été particulièrement touchés.

Déjà rétrogradé du rang 2 au rang 1 (sur l'échelle de Saffir-Simpson qui en compte 5) avant d'atteindre New York, puis transformé en tempête tropicale, l'ouragan Irène a encore perdu en intensité cette nuit lors de son entrée au Canada. "Ses vents soufflaient à 85 km/h, ce qui lui fait perdre son statut de "tempête tropicale"", a indiqué le NHC.

New York relativement épargnée

Le bilan du passage de l'ouragan Irène par la ville de New York n'a pas été aussi lourd qu'attendu. Le maire de New York Michael Bloomberg a déclaré dimanche que "le pire était passé" dans sa ville, où la tempête Irène a provoqué des inondations et des chutes d'arbres, mais n'a fait aucune victime. Près de 370.000 personnes avaient été évacuées et la Grosse Pomme avait pris des airs de ville fantôme ce week-end. Les transports en commun étaient à l'arrêt et les aéroports fermés, annulant ainsi près de 10.000 vols ce week-end.

Michael Bloomberg a fait état d'inondations limitées, un peu partout dans la ville, et de quelque 62.000 foyers privés d'électricité. Mais "jusqu'à présent, nous n'avons pas de mort ou blessé", a-t-il ajouté.

Suspendus durant le week-end, les transports en commun n'ont cependant pas repris ce lundi matin, et aucune date n'a été donnée pour leur reprise. "Ce sera dur" lundi matin pour les 5 millions d'usagers, a reconnu le maire lors d'une conférence de presse, quelques heures après le passage de la tempête tropicale Irène.

Comme il l'avait également précisé, l'ordre d'évacuation donné vendredi à 370.000 New Yorkais habitant dans des zones inondables - du jamais vu à New York - a été levé dimanche à 15h00 (21H00 heure belge).

Les aéroports new-yorkais reprennent du service

L'Administration de l'aviation civile américaine (FAA) a annoncé la réouverture des trois principaux aéroports de New York ce lundi. L'aéroport international John F. Kennedy, à New York, et celui de Newark, dans le New Jersey voisin, rouvriront à 06h00 locales (12h00 heure belge), et celui de La Guardia à 07h00 (13h00 heure belge), a indiqué la FAA. Selon le gouverneur du New Jersey, Chris Christie, les avions pourront décoller de JFK et Newark après 12h00 (18h00 heure belge).

Des milliards de dollars de dégâts

Les dégâts provoqués par l'ouragan Irène pourraient atteindre des dizaines de milliards de dollars, a déclaré dimanche à la télévision le gouverneur du New Jersey, Chris Christie. "Les dégâts vont se monter à des milliards de dollars ou même à des dizaines de milliards de dollars", a-t-il indiqué sur la chaîne NBC. L'État du New Jersey a été particulièrement touché par l'ouragan Irène, qui a été rétrogradé dimanche matin en tempête tropicale.

Selon une autre estimation, celle des experts de Kinetic Analysis, un cabinet qui développe des modèles informatiques sur les éventuels dommages provoqués par les intempéries, les dégâts provoqués par Irène pourraient coûter de 5 à 10 milliards de dollars.

Un des responsables de ce cabinet a indiqué par ailleurs que les dégâts en Caroline du Nord et en Caroline du Sud - les deux Etats qui ont été les premiers à être touchés par l'ouragan - pourraient s'attendre à des pertes allant de 200 à 400 millions de dollars.

En route vers le Canada

Bien qu'affaiblie et rétrogradée en tempête tropicale, Irène a touché durement dimanche après-midi les provinces atlantiques du Canada et le sud-est du Québec, apportant des pluies et des vents violents et privant de courant près de 200.000 foyers.

Le ministre québécois de la Sécurité publique Robert Dutil a mis en garde contre la violence de la perturbation, les pluies qui risquaient d'atteindre entre 10 et 15 millimètres à l'heure et des vents pouvant souffler par moments à 120 ou 130 km/h. "Ce n'est pas une petite tempête, c'est une énorme tempête", a-t-il déclaré, demandant à tous ceux qui se trouveraient sur le chemin d'Irène de prendre leurs précautions pour pouvoir rester chez eux sans sortir pendant 24, 48 voire 72 heures.

Am.R. (stg), avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires