Energie renouvelable : 50 milliards pour une transition énergétique

09/05/14 à 12:32 - Mise à jour à 12:32

Source: Le Vif

En 2010, l'État belge a seulement consacré 6 % des subventions pour l'énergie à l'économie de celles-ci, selon une étude commanditée par WWF et Eneco qui réclament une vision à long terme pour une transition énergétique.

Energie renouvelable : 50 milliards pour une transition énergétique

© WWF et Eneco

À quelques jours des élections, le WWF et Eneco affirment que seuls 6 % des subventions pour l'énergie ont été consacrées à l'efficacité énergétique. Selon eux, cette proportion a encore diminué lors de la suppression des aides fiscales fédérale en 2011. De plus, les énergies fossile et nucléaire reçoivent de la part du gouvernement toujours plus de subventions que les énergies renouvelables.

L'étude du WWF et d'Eneco a calculé le coût d'un déploiement des énergies renouvelables en Belgique à l'horizon 2030, principalement via un développement des énergies solaires et éoliennes. Le total des aides aux énergies renouvelables sur la période de 2002-2050 devrait s'élever à 50 milliards d'euros, selon eux.

"Investir dans les énergies renouvelables garantira notre sécurité énergétique", affirme Christophe Degrez, CEO de Eneco Belgique, "notre pays pourra produire en 2030 à peu près la même quantité d'énergie provenant de sources renouvelables que celle provenant de l'énergie nucléaire aujourd'hui". Selon Damien Vincent, CEO du WWF-Belgique, l'investissement dans les énergies renouvelables pourrait fournir jusqu'à 32.500 emplois en 2030.

Conjointement, les deux organisations réclament au gouvernement une vision à long terme sur les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique. Selon Damien Vincent, la part allouée aux économies d'énergie doit être considérablement augmentée. Il plaide également pour un transfert des subventions de l'énergie traditionnelle vers les énergies renouvelables.

Nos partenaires