Drumi, la machine à laver hyper-écologique et économique (vidéo)

27/04/15 à 10:50 - Mise à jour à 10:48

Source: Huffington Post

Une entreprise canadienne a créé une machine à laver capable de nettoyer le linge en cinq minutes et avec seulement 10 litres d'eau.

Drumi, la machine à laver hyper-écologique et économique (vidéo)

© Youtube/Yirego

Les machines à laver ne sont pas forcément toujours accessibles, faute de moyens ou simplement de place. Le problème est que les laveries sont souvent très chères. De plus, les machines sont rarement récentes et donc pas vraiment des modèles en matière d'économies d'eau et d'écologie.

Yirego, une entreprise canadienne tournée vers la production d'objets artisanaux destinés au développement durable, a décidé de s'atteler à ce problème, comme le raconte le Huffington Post. Elle a lancé Drumi, la machine à laver qui fonctionne grâce à l'action du pied. L'objet est semblable à une essoreuse, qui nettoie puis essore grâce au même principe que celui pour la salade. Il est constitué à 40 % de matériaux entièrement recyclables. Le programme démarre lorsque la pédale est actionnée et dure environ cinq minutes. La machine peut accueillir jusqu'à trois ou quatre jours de linge.

Économies d'eau et d'énergie

L'avantage indéniable de cet appareil est qu'il permet des économies d'eau. Un programme nécessite à peine une dizaine de litres d'eau (5 pour le lavage, 5 pour le rinçage). Et même si une machine traditionnelle possède une capacité de lavage plus importante, elle consomme au moins cinquante litres d'eau pour un simple lavage. Ce minimum concerne les machines les plus écologiques lorsqu'elles sont bien utilisées, c'est à dire avec une quantité de lessive correcte et un choix de programme adapté, ce qui n'est pas toujours le cas.

En moyenne, les économies d'eau s'élèvent à 80 % par rapport à une machine traditionnelle d'après le concepteur de Drumi. Les économies d'électricité sont quant à elles totales puisque la machine fonctionne entièrement grâce à l'action du pied du consommateur.

Un usage plus adapté à la ville

Drumi ne remplace pas une vraie machine à laver et n'en a d'ailleurs pas la vocation, selon les termes de l'entreprise. Cet appareil est d'avantage destiné aux personnes vivant seules ou à deux, en centre-ville et qui sont des habitués des laveries automatiques. Ces endroits sont souvent saturés et donc présentent des problèmes d'hygiène, d'affaires perdues ou encore des contraintes, car le consommateur doit attendre la fin du programme sur place. C'est dans cette optique la que Drumi a vu le jour. Elle est réservée à des petites lessives et ne présente pas forcément d'avantages considérables si elle doit tourner une dizaine fois dans la journée.

La commercialisation de la machine a débuté sur le site internet de la marque. Elle est vendue au prix de 129 dollars canadiens soit environ 118 euros.

Par Camille Ledun

Nos partenaires