Comment vivra-t-on dans trente ans ?

05/06/15 à 11:13 - Mise à jour à 11:16

Source: Le Figaro

Le Figaro se penche sur les évolutions et innovations qui pourraient changer notre quotidien d'ici 2045.

Comment vivra-t-on dans trente ans ?

© iStock

Selon le quotidien français, des progrès phénoménaux seront réalisés dans le domaine de la médecine. Tous les humains devraient d'ici là être équipés d'une puce métabolique qui remplacerait notre carte SIM en plus poussée puisqu'elle contiendrait historique, paramètre vital et code génétique. Les cancers seront aussi beaucoup mieux soignés puisque le taux de mortalité ne devraient plus atteindre les 10% même pour les cas les plus graves. Les maladies psychosomatiques (dépression, troubles du sommeil,...) seront traitées par neurostimulation. Des technologies comme les exosquelettes aideront ceux touchés de tétraplégie.

Dans les autres domaines, comme la mobilité par exemple, les voitures ne devraient plus avoir de chauffeur et rouleraient entièrement à l'électricité grâce à des "super-accumulateurs". L'électricité sera facilement et gratuitement fournie par des maisons autonomes transformées en centrales à énergie renouvelable. Les avions pourraient, eux aussi, fonctionner à l'électricité pour les vols moyen-courriers. Pour les plus nantis, il sera possible de rejoindre Paris-Sydney en trois heures en passant par l'espace. La lune serait habitée à la manière d'une station spatiale, mais la conquête de Mars serait encore et toujours reportée aux calendes grecques. On s'intéresserait davantage à l'exploration des satellites de Jupiter et de Saturne.

En ce qui concerne le divertissement, en 2045, c'est la 5S (cinq sens) qui devrait dominer le marché. Grâce à des casques qui permettent de recréer des sensations, odeurs et goût. L'implantation de stimulateurs dans le cerveau étant encore rejetée par la population. Par contre, des lentilles permettraient de voir en 3D à la maison. Enfin le livre papier ne devrait pas avoir disparu, mais on le ferait imprimer à la demande dans les librairies.

Le dossier complet est à lire ici

En savoir plus sur:

Nos partenaires