Bientôt le retour des loups en Écosse ?

01/04/15 à 08:20 - Mise à jour à 09:33

Source: The Independent

Le naturaliste David Attenborough plaide pour la réintroduction des loups dans les Highlands écossais. Pour lui, l'animal a été diabolisé pendant des années.

Bientôt le retour des loups en Écosse ?

© JEGG

David Attenborough soutient l'appel de certains à réintroduire des loups dans les Highlands (Écosse), rapporte The Independent. Ce naturaliste et rédacteur scientifique respecté assure que réintroduire le loup dans la nature ne blessera ou ne fera du mal à personne. Selon lui, cet animal a été diabolisé pendant des années. "Je pense que faire revenir les loups dans la nature ne nuira à personne ", a-t-il déclaré dans le Scots Magazine du mois d'avril.

Les loups ont disparu des Highlands écossais vers la fin du 18e siècle. En effet, c'est à cette période qu'ils ont été chassés jusqu'à l'extinction. Désormais, la seule manière de pouvoir voir un loup en Écosse, c'est en captivité.

Attenborough poursuit : " Ils ont été diabolisés au fil des années, mais en réalité ce sont des créatures très douces et très loyales. Leur seul but est de survivre et de s'entraider. Il n'y a pas de raisons écologiques pour ne pas faire revenir les loups. Ils ne devraient pas être en captivité alors qu'il y a tant d'espace pour eux pour s'épanouir dans cet environnement". Le sujet de réintroduction des loups en Écosse ne date pas d'hier, puisque l'idée a été proposée dans les années 1960, mais n'a jamais été concrétisée depuis.

Même si cette incitation séduit plusieurs environnementalistes, toute initiative allant dans ce sens doit être approuvée par la Scottish Natural Heritage (SNH), l'organisme responsable de la faune et des habitats en Écosse. Un porte-parole de cette organisation a déclaré au journal The Independent qu'ils n'avaient "pas l'intention de réintroduire des loups en Écosse pour le moment ". Pour qu'une procédure soit lancée, il faut une pétition d'un tiers qui souhaite réintroduire des loups. C'est uniquement dans ce cas qu'une série d'autres étapes devront encore être mises en place. " Il y a des avantages et des inconvénients dans la réintroduction de chaque espèce. Par exemple, réintroduire les loups aiderait à réduire les populations de cerfs dans les forêts écossaises, mais il y a des incertitudes quant à leur impact sur le bétail", ajoute le porte-parole de SNH.

Un porte-parole de John Muir Trust (JMT), organisme de conservation du paysage, confirme à The Independent qu'il n'y a "aucune raison écologique de ne pas réintroduire les loups ". Cependant, une telle décision ne peut se faire qu'avec le soutien des politiciens, des collectifs locaux et des citoyens. "Avec une évaluation scientifique rigoureuse et un bon programme d'éducation publique et de consultation, nous espérons pouvoir faire revenir les loups dans les régions les plus éloignées des Highlands". (O.L.)

En savoir plus sur:

Nos partenaires