Bien choisir son poisson, c'est aussi préserver la mer

23/11/11 à 17:50 - Mise à jour à 17:50

Source: Le Vif

Pour faire face au déclin des stocks de poisson des mers et océans qui bordent l'Europe, la commission européenne lance une campagne pour encourager les Européens à choisir leur poisson. Un acte simple qui participe à la préservation des mers

Bien choisir son poisson, c'est aussi préserver la mer

© Thinkstock

L'un des objectifs principaux de cette campagne est de conscientiser les consommateurs européens quant au fait que préserver les mers d'Europe et assurer son repeuplement passe aussi par le choix du poisson qu'on consomme. En consultant les étiquettes et en s'informant sur les lieux et dates de pêche, on peut savoir si le poisson provient ou non de la pêche durable.

Diminuer la pression sur les espèces sur exploitées Les trois quarts des stocks de poisson sont en surpêche. 82 % en Méditerranée et 63% dans l'Atlantique. Les prises sont de plus en plus faibles et l'Europe doit importer les deux tiers de sa consommation en produits de la mer. Pourtant ces produits sont des ressources renouvelables. Il suffirait de la gérer de manière adéquate pour que ces dernières se régénèrent. C'est ce à quoi la Commission européenne s'attelle en développant une nouvelle politique commune qui encourage la pêche durable.

Varier pour faire durer Mais la législation n'est qu'un des aspects. Pour développer encore davantage la pêche durable, il faut en parallèle un changement des habitudes de consommation. En Europe la moyenne de consommation par habitant et par an est de 22,3 kg. Ce n'est qu'une moyenne puisqu'au Portugal on consomme 55.6 kg par an et personne.

Certaines espèces sont plus prisées que d'autres, ce qui entraîne une surpêche de ces espèces "à la mode". Il existe pourtant des alternatives. Il ne faut pas hésiter à sortir des sentiers battus en goûtant à d'autres types de poisson moins glamours qui nagent en abondance dans les mers. Pour partir à la pêche aux idées, votre meilleur conseil sera encore votre poissonnier.

Le poisson, c'est bon
Le but de cette campagne n'est pas de lutter contre la consommation de poisson - puisque c'est une excellente ressource nutritive qui nous aide à nous protéger du cancer, des maladies cardiovasculaires, de la dépression ou encore de l'arthrite - , mais bien de le consommer de façon réfléchie et durable.

LeVif.be

Nos partenaires