Autorisation du glyphosate: une pétition de 180.000 signatures remise à la DG Santé

07/03/16 à 15:44 - Mise à jour à 15:44

Source: Belga

Plusieurs organisations de défense de l'environnement ont remis lundi à Bruxelles une pétition à Sabine Jülicher, de la DG Santé et Sécurité Alimentaire de la Commission européenne, contre le renouvellement de l'approbation du glyphosate. Le Comité permanent de la chaîne alimentaire et de la santé animale se penche sur la législation en matière de produits phytopharmaceutiques lundi et mardi.

Autorisation du glyphosate: une pétition de 180.000 signatures remise à la DG Santé

© Belga

La pétition, forte de plus de 180.000 signatures de citoyens, appelle les autorités européennes à bannir le glyphosate, principal composant du Roundup. "La législation sur les pesticides est censée assurer un niveau élevé de protection aux hommes et à l'environnement. La science a prouvé que ce produit chimique était dangereux. C'est pourquoi nous appelons les Etats membres à voter contre le renouvellement de son autorisation, et d'arrêter ainsi son usage dans notre alimentation, et dans les espaces verts et publics", déclare Angeliki Lysimachou, du réseau PAN Europe.

Le glyphosate a été qualifié de potentiellement cancérigène par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC). Mais en Europe, le German Federal Institute for Risk Assessment-BfR, en tant que rapporteur pour la Commission, et l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) ont approuvé son utilisation dans l'industrie et proposent de classer ce produit comme "non-cancérigène".

Des représentants des Etats membres réunis lundi et mardi au sein Comité permanent de la chaîne alimentaire et de la santé animale doivent se prononcer sur la législation autour de ce produit.

La Belgique a déjà annoncé son soutien au renouvellement de l'autorisation du glyphosate, "sur base de l'avis du SPF Santé publique et en concertation avec la Ministre de la Santé publique Maggie De Block". De son côté, le ministre italien de l'Agriculture, Maurizio Martina, a annoncé lundi sur son compte Twitter que l'Italie s'y opposerait.

Une autre pétition, lancée en ligne par l'ONG Avaaz, compte déjà plus d'un million de signataires.

En savoir plus sur:

Nos partenaires