A Fukushima, le sombre ballet des déchets radioactifs (en images)

09/03/15 à 15:28 - Mise à jour à 15:31

A Okuma, un petit village proche de la centrale nucléaire de Fukuchima au Japon, les habitants se battent contre les plans du gouvernement d'ouvrir une décharge de plus de 30 millions de tonnes de débris radioactifs. En attendant, les déchets radioactifs s'amoncellent sur le pas de leur porte.

A Okuma, un petit village proche de la centrale nucléaire de Fukuchima, au Japon, les habitants se battent contre les plans du gouvernement d'établir une décharge de plus de 30 millions de tonnes de débris radioactifs. Cette immense décharge devrait être nettoyée dans 30 ans mais peu d'habitants croient à cette mesure. En quatre ans, la Japon a déboursé plus de 15 milliards de dollars pour réduire les émanations radioactives dans les environs immédiats de la centrale, ce qui donne chaque jour un ballet incessant d'ouvriers nettoyant les routes à l'eau, coupant du bois et arrachant du sol contaminé. Les débris radioactifs sont alors stockés dans de gros sacs en plastique qui s'amoncellent à travers la région, sur les plages, des parkings et même dans les jardins des résidents. Sombre spectacle.

En savoir plus sur:

Nos partenaires