Enseignement flamand - Projet-pilote pour soutenir les écoles à taux élevé d'élèves d'origine étrangère

17/12/12 à 15:41 - Mise à jour à 15:41

Source: Le Vif

(Belga) Le ministre flamand de l'Enseignement Pascal Smet (sp.a) a présenté lundi un projet-pilote de 4 millions d'euros en cinq ans destiné à améliorer les résultats d'apprentissage dans les établissements présentant un taux élevé d'élèves d'origine étrangère.

"Trop de jeunes grandissent sans avoir la connaissance nécessaire pour fonctionner dans notre société", a affirmé M. Smet à propos de ces écoles où se concentre une forte population dite "allochtone". Il voit dans ces écoles de véritables "bombes à retardement". "La seule manière de prévenir une crise est de veiller à ce que chacun puisse signifier quelque chose dans la société", a ajouté le ministre. Treize écoles primaires de ce type (dites "concentratiescholen") participent au projet-pilote. Elles seront soutenues par des "coaches en innovation" qui identifieront et soutiendront les meilleurs pratiques pour impliquer les élèves. "Les manuels scolaires, par exemple, partent trop souvent de notre propre cadre de références", commente Pascal Smet, appelant à offrir une place à la diversité dans leurs représentations. Il espère des résultats permettant d'éclairer les situations de vie de ces élèves. Le projet s'inspire en partie d'un modèle existant à Rotterdam (Pays-Bas). "La coopération avec les parents est aussi très importante", a souligné Hugo de Jonge, échevin de l'Enseignement à Rotterdam, venu présenter son projet. (JAV)

Nos partenaires