Elections14 - Van Besien demande au sp.a de cesser de jeter de la boue sur les autres

07/05/14 à 17:53 - Mise à jour à 17:53

Source: Le Vif

(Belga) Le sp.a doit cesser de considérer Groen comme un ennemi et ferait mieux d'appeler de ses voeux la compagnie des écologistes dans un exécutif au lieu de faire de l'"antipolitique", a demandé le président de Groen, Wouter Van Besien, après les déclarations de ténors socialistes flamands dans la presse.

Elections14 - Van Besien demande au sp.a de cesser de jeter de la boue sur les autres

Interrogé dans une revue étudiante de l'Université de Gand, le vice-premier ministre sp.a, Johan Vande Lanotte, a mis en garde les électeurs de gauche tentés de voter pour le PTB ou Groen. Selon lui, il feront le jeu de la N-VA qui aura les mains libres pour constituer un gouvernement avec le CD&V et, le cas échéant, l'Open Vld. Le phénomène a déjà été observé à Anvers, où l'ascension du PTB à, aux dires de M. Vande Lanotte, permis à Bart De Wever de devenir bourgmestre. Aux yeux de l'Ostendais, même si c'est dommage, seul une tripartite traditionnelle en Flandre (socialiste, démocrate-chrétienne, libérale) est de nature à éviter un gouvernement avec les nationalistes. L'hebdomadaire "Knack" a publié mercredi un entretien dans lequel le président du sp.a , Bruno Tobback, avance dans la même direction. "Le sp.a est le seul parti qui peut réaliser ce dont le reste de la gauche ne peut que rêver. L'ambition ne doit pas être de constituer une opposition de gauche forte mais d'avoir un gouvernement fort de gauche. Si Groen ou le PTB soufflent des voix au sp.a, ils déroulent le tapis rouge devant Bart De Wever", a expliqué M. Tobback. "Cher Bruno, nous laissons là votre invitation pour un combat de boue. Cette campagne n'en a pas besoin", a répliqué M. Van Besien. Les socialistes ne doivent pas considérer les écologistes comme des ennemis: "Il est important que chaque parti parte de ses propres forces qui lui permettront de convaincre plus d'électeurs. Le sp.a ferait mieux de rechercher la compagnie de Groen dans un gouvernement plutôt que de mener cette 'antipolitique'", écrit M. Van Besien avant d'adresser à son tour une mise en garde: une tripartite traditionnelle, c'est le statu quo. (Belga)

Nos partenaires