Elections14 - Le cdH veut moderniser l'école et égaliser les financements entre réseaux

14/05/14 à 12:48 - Mise à jour à 12:48

Source: Le Vif

(Belga) Le cdH a présenté mercredi dans une école fondamentale de Rhisnes (province de Namur) son "plan d'avenir pour l'école" axé sur la modernisation, l'ouverture au monde de l'entreprise et le financement égalitaire des infrastructures scolaires entre réseaux.

Elections14 - Le cdH veut moderniser l'école et égaliser les financements entre réseaux

Dans un enseignement francophone marqué du sceau du Pacte scolaire, le président du cdH, Benoît Lutgen, a répété sa volonté de voir l'enseignement subventionné (le libre, mais aussi le communal et le provincial) bénéficier du même soutien aux infrastructures que celui organisé par la Fédération. "On le fait déjà pour les nouvelles places d'école et pour les nouvelles infrastructures sportives dans les écoles, la Flandre le fait aussi", a souligné M. Lutgen, précisant qu'il n'était pour autant "pas question de retirer un euro à l'officiel". Le cdH évoque l'opportunité de l'évolution démographique pour concrétiser ce choix, par exemple à travers des projets de partenariats public-privé qui mobiliseraient l'épargne du citoyen, voire un soutien des régions via des aides énergétiques. Pour "ancrer les savoirs dans la modernité", la ministre sortante de l'Enseignement obligatoire, Marie-Martine Schyns (cdH), rappelle la volonté de son parti d'abaisser progressivement l'âge de l'obligation scolaire de six ans en 2015 à trois ans en 2018. Il s'agit d'éviter les retards d'apprentissage et de socialisation au début des primaires, alors que dans certains établissements, la moitié des élèves ne parlent par français comme langue maternelle à la maison. L'investissement dans les technologies numériques (en fonction du projet pédagogique de l'école) et le renforcement des liens avec le monde de l'entreprise figurent également en bonne place du "plan d'avenir pour l'école" du parti centriste. (Belga)

Nos partenaires