Elections14 - "Comme d'habitude, le PS sacrifie la classe moyenne et les gens qui travaillent"

13/03/14 à 18:44 - Mise à jour à 18:44

Source: Le Vif

(Belga) Le président du MR Charles Michel a critiqué jeudi le programme socio-économique présenté par le PS, estimant notamment qu'il s'en prenait à la classe moyenne.

Elections14 - "Comme d'habitude, le PS sacrifie la classe moyenne et les gens qui travaillent"

Le PS a annoncé jeudi vouloir prendre des mesures revalorisant le pouvoir d'achat de 70% des travailleurs aux salaires les plus bas et moyens. Mais selon le MR, il entend en réalité s'en prendre à la classe moyenne qui vit notamment de revenus locatifs. Parmi ses propositions visant à taxer les patrimoines, le PS suggère un système de "bonus-malus" fiscal visant à moduler le précompte immobilier en fonction du respect par le propriétaire d'une grille de loyers, établie sur base de la situation de l'immeuble, sa performance énergétique, etc. "Comme d'habitude, le PS sacrifie la classe moyenne et les gens qui travaillent. Il entend taxer les loyers perçus par les retraités et les futurs retraités", a réagi Charles Michel. "En réalité ce que veut une fois de plus le PS c'est augmenter les impôts. On ne peut pas annoncer qu'on baisse les charges et puis reprendre de l'autre main ce que l'on donne", a-t-il dit. De plus, a ajouté le président du MR, avec cette mesure le PS s'en prend également au "locataire" sur qui retombera la charge. La mesure constituera pour lui un frein à l'accès au logement, a-t-il jugé. Charles Michel a rappelé que le MR préconisait des baisses de charges de 5 milliards d'euros "pour les gens qui travaillent, qui ont des revenus faibles et moyens, et pour les PME". (Belga)

Nos partenaires