Egypte: le président destitué Morsi jugé le 28 janvier pour évasion de prison

02/01/14 à 13:11 - Mise à jour à 13:11

Source: Le Vif

(Belga) Le président égyptien Mohamed Morsi, destitué par l'armée, sera jugé le 28 janvier avec 130 co-accusés, dont des membres du Hamas palestinien et du Hezbollah libanais, pour évasion de prison durant la révolte de 2011, a-t-on appris jeudi de sources judiciaires.

Egypte: le président destitué Morsi jugé le 28 janvier pour évasion de prison

M. Morsi, premier président élu démocratiquement en Egypte en juin 2012 et destitué par l'armée un an plus tard, est actuellement poursuivi dans trois affaires. Outre les attaques contre des prisons et son évasion début 2011, il doit répondre de complicité de meurtres de manifestants lorsqu'il était au pouvoir et sera aussi jugé pour "espionnage" en vue de mener des "actions terroristes" impliquant le Hamas et des groupes jihadistes. Mi-décembre, le parquet avait indiqué que parmi les co-accusés du chef d'Etat islamiste figuraient 70 membres du Hamas et du Hezbollah, jugés en leur absence. Le ministère public affirme que des militants des Frères musulmans -la confrérie de M. Morsi récemment déclarée "organisation terroriste"-, du Hamas, du Hezbollah et des jihadistes ont attaqué des prisons et des postes de police lors des premiers jours de la révolte qui a chassé Hosni Moubarak du pouvoir, tuant des policiers et aidant des milliers de détenus à s'échapper. M. Morsi avait affirmé lui-même par téléphone à une chaîne de télévision peu après son évasion que les gardiens de la prison avaient abandonné les lieux tandis que les détenus, profitant du chaos, s'étaient échappés. (Belga)

Nos partenaires