Egypte - Grenades lacrymogènes de la police contre manifestants à Alexandrie

15/12/12 à 02:04 - Mise à jour à 02:04

Source: Le Vif

(Belga) La police égyptienne a tiré des grenades lacrymogènes vendredi soir sur une manifestation opposant des islamistes à des membres de l'opposition devant une mosquée à Alexandrie, alors que les Egyptiens étaient appelés à se prononcer sur une nouvelle constitution samedi, au cours de la première partie d'un référendum, selon des témoins.

Les échauffourées avaient commencé plus tôt dans la journée après une manifestation de protestation contre un religieux musulman qui appelait à voter en faveur de la nouvelle constitution. Les manifestants avaient alors encerclé la mosquée dans laquelle le responsable religieux s'était réfugié, selon la même source. Les tentatives de la police pour mettre fin à cet encerclement par la négociation ont échoué, ont indiqué des témoins, alors que les partisans du religieux tentaient de disperser eux-mêmes les manifestants. Des groupes des deux camps ont échangé des jets de pierre au cours des heurts, des voitures ont été brûlées, et selon les services médicaux, 15 personnes ont été blessées dans les accrochages. Les Egyptiens s'apprêtent à voter samedi pour la première partie d'un référendum, qui doit de tenir dans dix gouvernorats, sur un projet de Constitution qui met le pays sous tensions. La deuxième partie du référendum doit se dérouler le 22 décembre. Le projet de constitution vise à doter le pays d'un cadre institutionnel stable, censé selon ses partisans refléter les changements intervenus dans le pays depuis la chute de Hosni Moubarak début 2011, mais l'opposition laïque, qui a appelé à voter non, estime que ce texte ouvre la voie à des interprétations rigoristes de l'islam et manque de garanties pour les libertés. (OSA)

Nos partenaires