Drogues douces: le parquet d'Anvers réfute les critiques de la LDH

08/09/13 à 19:21 - Mise à jour à 19:21

Source: Le Vif

(Belga) Le parquet d'Anvers ne partage pas l'avis de la Liga voor Mensenrechten (Ligue pour les droits de l'homme) selon lequel la nouvelle politique de la ville d'Anvers en matière de drogues douces serait illégale, a-t-il fait savoir dimanche.

L'association flamande des droits de l'homme estime que cette nouvelle politique est source d'insécurité juridique et d'inégalité et qu'elle foule aux pieds un arrêt de la cour d'arbitrage et une circulaire du collège des procureurs généraux. Une vision des choses que ne partage pas le parquet d'Anvers. "Il est vrai que la circulaire accorde à la poursuite de la possession de cannabis pour l'usage personnel le niveau de priorité le plus bas mais la circulaire stipule également que dans certains cas, comme en cas de nuisance, on peut s'en écarter. Nous sommes toujours désireux de dialoguer avec la Ligue mais son reproche selon lequel la nouvelle politique en matière de drogues est illégale n'est pas correct", a souligné un porte-parole du parquet d'Anvers. (Belga)

Nos partenaires