Douze travailleurs licenciés à la maison de repos "Résidence Préhyr" de Rochefort

26/12/12 à 18:35 - Mise à jour à 18:35

Source: Le Vif

(Belga) Douze travailleurs de la maison de repos "Résidence Préhyr", à Rochefort, ont été licenciés avec effet immédiat mercredi 19 décembre pour des raisons financières. "Une décision prise à l'unanimité", a indiqué le bourgmestre de Rochefort François Bellot.

Selon le bourgmestre de Rochefort, un audit réalisé par des experts externes à la maison de repos a démontré que le nombre d'employés dépassait de 87% la norme. "La moyenne de dépassement dans les autres maisons de repos publiques s'élève à 42%. Le conseil d'administration a constaté que les frais de personnel dépassaient la norme. Il n'y avait pas d'autre choix. Cette décision de licenciements a été prise à l'unanimité, tous groupes confondus". De son côté, le syndicat CSC regrette de ne pas avoir été associé au processus de licenciements. "La situation n'est pas confortable. Nous devons préserver les emplois qu'il reste ainsi que la place des 120 résidents. La situation financière de la résidence n'aurait pas du pourrir de la sorte. Nous sommes devant le fait accompli quant aux pertes d'emplois. Dès lors, il n'est pour l'instant pas opportun de réaliser des actions", a déclaré Marc Renard représentant CSC. "Ces licenciements ont lieu dans une période difficile. Nous prenons acte de ce qui se passe en ce moment et nous rencontrerons dès ce jeudi les personnes concernées. On devrait à ce moment en savoir plus sur d'éventuelles actions syndicales", précise pour sa part Daniel Marneffe, représentant SLFP. (MUA)

Nos partenaires