Disparition d'un Boeing en Malaisie - Les navires tentent de poursuivre les recherches malgré le mauvais temps

27/03/14 à 09:52 - Mise à jour à 09:52

Source: Le Vif

(Belga) Des orages et des vents violents ont conduit jeudi à la suspension des opérations aériennes dans le sud de l'océan Indien où de possibles débris du Boeing 777 de Malaysia Airlines ont été repérés par un satellite français. "Tous les avions sont retournés à Perth (sur la côte occidentale australienne) mais les navires vont tenter de poursuivre leurs recherches", a annoncé l'Autorité australienne de sécurité maritime (AMSA), jeudi sur son compte Twitter.

Disparition d'un Boeing en Malaisie - Les navires tentent de poursuivre les recherches malgré le mauvais temps

L'AMSA avait d'abord fait savoir que tous les avions et navires devaient quitter la zone de recherche en raison des mauvaises conditions climatiques. Cinq bateaux et six avions militaires australiens, chinois, japonais et américains étaient en mission, avec cinq appareils civils, pour scruter deux zones à quelque 2.500 kilomètres au sud-ouest de Perth. Mais les autorités australiennes ont ensuite indiqué que les navires resteraient dans la zone de recherche, en dépit des mauvaises conditions climatiques qui devraient rester inchangées durant les prochaines 24 heures. C'est la deuxième fois cette semaine que les opérations sont entravées en raison de la météo. Mercredi, la Malaisie avait annoncé que des images prises par un satellite d'Airbus Défense et Espace révélaient la présence de 122 objets flottants dans un périmètre de 400 km2 dans le sud de l'océan Indien, à l'intérieur de l'aire de recherche définie par les pays engagés. Des images satellite précédentes, communiquées par l'Australie, la Chine et la France, montraient elles aussi des objets flottants, dont certains mesurant plusieurs mètres, dans cette zone. Faute d'avoir pu les récupérer et donc les identifier, il est impossible de dire si ces objets sont des débris du Boeing 777 qui a disparu le 8 mars avec 239 personnes à son bord, alors qu'il effectuait la liaison Kuala Lumpur-Pékin. (Belga)

Nos partenaires