Deux responsables de l'ex-banque du Vatican poursuivis pour blanchiment

28/03/14 à 23:50 - Mise à jour à 23:50

Source: Le Vif

(Belga) Deux anciens hauts responsables de la banque du Vatican seront jugés pour blanchiment, au moment où l'ex-président de la banque à été déclaré innocent, a indiqué vendredi la justice italienne.

Deux responsables de l'ex-banque du Vatican poursuivis pour blanchiment

Paolo Cipriani, l'ancien directeur général de la banque, officiellement appelée Institut pour les oeuvres de religion (IOR), et son adjoint Massimo Tulli sont accusés dans une affaire qui a abouti à la saisie de 23 millions d'euros (32 millions de dollars). La presse italienne a cité des procureurs selon lesquels MM. Cipriani et Tulli auraient approuvé le paiement suspect, tandis que l'ancien président de la banque, Ettore Gotti Tedeschi, aurait au contraire essayé d'appliquer les lois contre le blanchiment. Les deux hommes ont été contraints de démissionner l'année dernière, trois jours après qu'un expert-comptable du Vatican, Mgr Nunzio Scarano, qui tenait les comptes de la banque, eut été arrêté en Italie pour transferts suspects. M. Gotti Tedeschi, renvoyé en 2012 lors d'une inhabituelle confrontation publique avec le Conseil d'administration de la banque, a en revanche été entièrement innocenté et a menacé de porter plainte pour atteinte à sa réputation. Les avocats du banquier ont affirmé que les accusations contre leur client étaient "infondées". Des médias italiens ont rapporté qu'il avait été renvoyé après un désaccord avec des membres de la banque qui s'étaient opposés à ses efforts en faveur d'une plus grande transparence de l'institution financière. La banque, qui gère les comptes de religieux catholiques et de congrégations à travers le monde, a une mauvaise réputation, mais le Vatican a promis de la restaurer et de mettre l'institution en accord avec les lois internationales. En 2012, l'IOR avait environ 6,3 milliards d'euros d'actifs et 18.900 clients. (Belga)

Nos partenaires