Deux pétitions contre le projet d'une "Villa Tinto" rue d'Aerschot à Schaerbeek

11/03/13 à 18:19 - Mise à jour à 18:19

Source: Le Vif

(Belga) L'enquête publique relative au projet d'une "Villa Tinto" rue d'Aerschot, à Schaerbeek, s'est clôturée lundi. Parmi les réactions des riverains figurent une pétition de plus de 400 signatures émise par l'association des commerçants et une seconde rassemblant une vingtaine de personnes, indique Cécile Jodogne (FDF), échevine en charge de l'Urbanisme à Schaerbeek. Quatre courriels et huit courriers ont également été envoyés en réaction au projet. La commission de concertation se réunira le 21 mars prochain.

Deux pétitions contre le projet d'une "Villa Tinto" rue d'Aerschot à Schaerbeek

A l'initiative de la Villa Tinto à Anvers, le promoteur Franky De Coninck propose actuellement à Schaerbeek, à l'emplacement d'un car-wash de la rue d'Aerschot, un projet mêlant une galerie de vitrines et 37 chambres destinées à la prostitution avec un ensemble de 43 logements moyens, cinq commerces et 62 places de parking. Le centre de prostitution est présenté comme une alternative possible aux vitrines de rue existantes. Cécile Jodogne estime que ce projet ne constitue qu'une augmentation de l'offre de prostitution: "La situation à Schaerbeek est différente de celle d'Anvers. De nombreux salons de prostitution ont introduit des demandes pour se mettre aux normes du règlement de police et d'urbanisme pris en juin 2011, conjointement avec Saint-Josse. Nous ne pouvons pas exproprier ces commerces." En parallèle à une politique de lutte contre la prostitution de rue qui prédominait à Anvers, l'installation de la Villa Tinto a permis d'améliorer les conditions d'hygiène et d'augmenter la sécurité des prostituées. (COR 940)

Nos partenaires