Dette wallonne - Antoine plaide la bonne foi et l'apaisement sous les coups de boutoir du MR

20/01/14 à 19:06 - Mise à jour à 19:06

Source: Le Vif

(Belga) Le ministre du Budget André Antoine a plaidé la bonne foi et l'apaisement, lundi en commission du parlement wallon où s'est tenu un long débat sur la dette wallonne, particulièrement animé par le MR. Si le ministre, défendu par les députés de la majorité, a confessé une possible confusion sur l'agenda de la publication du rapport de la Cour des comptes, il a toutefois maintenu qu'aucun chiffre n'avait été caché et que la Cour avait bien effectué une évolution méthodologique.

Dette wallonne - Antoine plaide la bonne foi et l'apaisement sous les coups de boutoir du MR

La Cour des comptes avait évalué, dans un audit inédit publié dans son 25e rapport, le montant de la dette de la Région wallonne à 11,237 milliards d'euros et non aux 6,25 milliards d'euros avancés par le gouvernement. Elle a notamment pris en considération les nouvelles normes comptables européennes en intégrant dans la dette régionale plusieurs organismes et dettes. Le débat des dernières semaines a donné lieu à plusieurs sorties du ministre, mettant au passage en question la neutralité de la Cour des comptes et dénonçant un coup politique du MR. Il répondait ainsi aux attaques du chef de groupe MR Willy Borsus, complice selon lui d'une fuite dans la presse qui a révélé les chiffres le 20 décembre dernier. Lundi, la Cour a affirmé avoir communiqué son rapport au cabinet du ministre ce même 20 décembre. Le MR en a conclu que le ministre avait menti le 6 janvier au parlement lorsqu'il a soutenu ne pas avoir eu connaissance du rapport. Face à cette accusation, André Antoine a plaidé la bonne foi. Disant avoir estimé qu'il avait affaire à un audit thématique - nécessitant une procédure de communication spécifique - , il a expliqué qu'il attendait encore le 6 janvier des compléments de ses échanges avec la Cour. (Belga)

Nos partenaires